Aleteia
Mardi 20 octobre |
Sainte Adeline
Spiritualité

Le combat spirituel, la clef pour obtenir la paix intérieure

JACOB LUTTE

MuseeLRSY I CC BY-SA 3.0

Tableau "La lutte de Jacob avec l'ange", Paul Baudry, 1853, Musée de La-Roche-Sur-Yon.

Philippe-Emmanuel Krautter - Publié le 18/10/20

Les métaphores guerrières ne manquent pas dans la Bible. Aussi n’est-il pas étonnant que le tout premier combat, celui pour chaque fidèle de sa propre foi intérieure, soit au cœur du dernier livre de Joël Guibert, prêtre du diocèse de Nantes. Un ouvrage stimulant.

L’ouvrage de Joël Guibert, prêtre animant de nombreuses retraites spirituelles, débute par un singulier paradoxe. Suivant l’ancien adage romain « Si vis pacem, para bellum », Si tu veux la paix, prépare la guerre, c’est pour lui, avant tout, par le combat spirituel que le fidèle gagnera la paix intérieure. Une guerre sans merci, personnelle et intérieure, menée au doute, à la peur et aux tourbillons infernaux de la dépression. Pour cela, l’auteur engage tout à chacun à se doter d’un véritable arsenal, un arsenal devant être établi par chacun d’entre nous à l’image d’un soldat d’élite, ainsi que le rappelait déjà saint Paul dans sa Lettre aux Éphésiens (6, 11) :

« Revêtez l’équipement de combat donné par Dieu, afin de pouvoir tenir contre les manœuvres du diable. Car nous ne luttons pas contre des êtres de sang et de chair, mais contre les Dominateurs de ce monde de ténèbres, les Principautés, les Souverainetés, les esprits du mal qui sont dans les régions célestes. Pour cela, prenez l’équipement de combat donné par Dieu ; ainsi, vous pourrez résister quand viendra le jour du malheur, et tout mettre en œuvre pour tenir bon. Oui, tenez bon, ayant autour des reins le ceinturon de la vérité, portant la cuirasse de la justice, les pieds chaussés de l’ardeur à annoncer l’Évangile de la paix, et ne quittant jamais le bouclier de la foi, qui vous permettra d’éteindre toutes les flèches enflammées du Mauvais. Prenez le casque du salut et le glaive de l’Esprit, c’est-à-dire la parole de Dieu ».

La lutte contre le Tentateur…

Joël Guibert ne livre pas avec cet ouvrage une somme théologique abstraite, mais bien un véritable vade-mecum précieux ou aide-spirituelle plus que nécessaire en ces temps d’incertitudes et de doutes. L’hyperconsommation, les sollicitations continuelles des médias et objets connectés, la dissolution des liens sociaux et familiaux, tout contribue, en effet, en ces derniers temps difficiles à la fragilité par laquelle s’immisce l’action insidieuse de l’Adversaire. Car dans ce livre pratique, Joël Guibert ne tourne pas en rond et nomme un chat, un chat ! C’est bien par le doute que s’introduit le mal. Aussi est-ce contre le Tentateur, Diable et autres dénominations que ce combat doit être mené, la pire victoire de ce dernier étant de persuader tout à chacun qu’il n’existe pas et qu’il s’agit là de peurs de bigotes effarouchées… « Le diable et sa bande sont des êtres réels, des anges créés bons mais devenus mauvais suite à leur révolte définitive contre Dieu », insiste Joël Guibert. Il est vrai que depuis quelques décennies il n’était plus de bon ton d’en parler, laissant au doute une certaine aura de fatalité… L’auteur loin de s’effaroucher entend, pour sa part, l’affronter et fournir aux fidèles un guide intérieur pratique et efficace.

Savoir dire « merci » et « pardon » permet de rompre la spirale infernale, une attitude que l’on retrouve dans un grand nombre de spiritualités millénaires et que notre époque « selfique » a pourtant tendance à oublier…

Un guide éclairé pour une croissance intérieure

C’est, en effet, une véritable méthode pratique qui se trouve proposée par l’auteur afin de « mener le bon combat », ainsi que le nomme saint Paul. C’est avant tout par un véritable « Oui à la vie » que toute action doit être menée et commencée, abandonnant toutes les négations qui jalonnent et encombrent notre quotidien. Plus facile à dire qu’à faire, direz-vous ? Joël Guibert n’est pas un prêtre accompagnateur béat, lui qui accompagne au quotidien un grand nombre de personnes blessées dans leur chair ou leur âme, il sait combien la souffrance amène à subir sa vie, et c’est à cette soumission qu’il s’agit pour lui de remédier. Comment ? Grâce à une « mentalité eucharistique » détaillée par l’auteur et qui passe par la gratitude et le pardon. Savoir dire « merci » et « pardon » permet de rompre la spirale infernale, une attitude que l’on retrouve dans un grand nombre de spiritualités millénaires et que notre époque « selfique » a pourtant tendance à oublier…


MAN,STRUGGLING,PRAYER

Lire aussi :
Une prière d’urgence pour affronter toutes les tentations

« L’oubli de soi »…

Se décentrer justement, oublier quelques instants cet éternel reflet de soi dans le miroir, permettra à l’image du Christ sur la Croix de ne plus vivre pour soi-même, mais en une relation aux autres et à Dieu. Lutter contre les pensées toxiques et mener une ascèse en forme de délestage, Joël Guibert propose dans cet ouvrage un véritable arsenal pratique pour purifier son esprit, s’écarter suffisamment de la consommation effrénée afin de retrouver la distinction entre plaisir et bonheur. Mais, pour mener ce combat, il ne faut pas être seul, souligne encore l’auteur, au risque de tomber dans les nombreuses trappes qui jalonnent ce chemin périlleux. Être à l’écoute du l’Esprit saint, redécouvrir la sagesse de l’Église, rechercher un père spirituel, sans oublier l’aide incontournable de Marie et des anges, nombreuses sont les pistes dévoilées par cet ouvrage stimulant qui devrait être en bonne place parmi les livres de chevet du chrétien en recherche de paix spirituelle.

Le combat spirituel
© Artège

Le combat spirituel, clé de la paix intérieure, par Joël Guibert, Artège, juillet 2020.


DELACROIX; ANGEL; JACOB

Lire aussi :
Les deux armes indispensables pour le combat spirituel

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Tags:
bien et malcombat spirituelsatantentation
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Edifa
Sexualité : comment raviver le désir quand il...
WEB2-SAMUEL PATY-AFP-000_8TB6FJ.jpg
Agnès Pinard Legry
Professeur décapité : des intentions de prièr...
Agnès Pinard Legry
Avec le couvre-feu à 21h, les paroisses contr...
Domitille Farret d'Astiès
Elles ont appris à les aimer : ces ...
WEB2-ERIC DUPOND-MORETTI-AFP-080_HL_NORCHARD_1209116.jpg
Agnès Pinard Legry
La discrète visite d’Éric Dupond-Moretti à la...
MORNING
Cerith Gardiner
Dix paroles inspirantes pour commencer sa jou...
Edifa
Connaissez-vous vraiment toutes les missions ...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement