Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 23 mai |
Saint Didier de Vienne
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Découvrez les bienfaits d’une évaluation trimestrielle de sa vie spirituelle

MESURER-e1601563752340.jpg

ESB Professional / Shutterstock

Philip Kosloski - publié le 04/10/20 - mis à jour le 14/12/21

Comme au travail, pourquoi ne pas profiter de chaque nouveau trimestre pour tenter d'évaluer sa vie spirituelle, à l'école de saint François de Sales ?

Dans le business, il est normal de faire un bilan trimestriel et d’évaluer pertes et profits de la période écoulée. Cela permet à l’entreprise d’ajuster ses pratiques commerciales et de faire des progrès concrets. Avez-vous déjà pensé à faire la même chose avec votre vie spirituelle ? 

Une période de trois mois est une mesure de temps adéquate pour évaluer ses actions et voir si nous avons fait des progrès dans notre vie spirituelle. C’est une version plus longue et minutieuse de l’examen de conscience quotidien, qui est également recommandé. Dans son Introduction à la vie dévote, saint François de Sales recommande de faire cette évaluation en quatre étapes. 

Divisez-la en examinant d’abord votre conduite envers Dieu, puis tout ce qui vous concerne la fois suivante, tout ce qui concerne votre voisin celle d’après, et quatrièmement, en examinant vos passions.


SAINT AMBROSE

Lire aussi :
Cinq conseils pour booster votre vie spirituelle

De cette manière, vous pouvez facilement détecter les aspects de votre vie à épanouir. Vous pouvez ainsi voir si c’est plutôt votre vie de prière qui peut être améliorée ou si vous devez mettre en priorité le fait d’être plus charitable. 

Après chaque étape de l’évaluation, examinez là où vous avez échoué et ce qui vous manque, et surtout, quels sont vos plus grands échecs, afin de pouvoir expliquer vos tourments, obtenir conseil et réconfort et prendre de nouvelles résolutions. 

Si vous ne voyez aucun progrès, essayez de ne pas vous décourager et de ne pas non plus abandonner.

Essayez aussi, si vous constatez ne pas avoir fait beaucoup de progrès ou même avoir régressé dans vos résolutions, de ne pas vous décourager, de ne pas devenir indolent face à votre situation, mais au contraire, de rester humble et de surmonter vos fautes avec l’aide de Dieu. 

La pire chose à faire serait d’abandonner notre vie spirituelle. Nous devons garder espoir en l’avenir et essayer de formuler des résolutions concrètes et atteignables. L’humilité est la clé du progrès et nous ouvrira les portes des grâces de Dieu. Plus nous reconnaîtrons nos faiblesses, plus nous pourrons nous appuyer sur la puissance de Dieu.

Tags:
François de SalesSpiritualité
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-exister-NONPOP.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement