Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 01 novembre |
Tous les saints
home iconActualités
line break icon

Burkina Faso : 2,2 millions de personnes menacées de mourir de faim

BURKINA FASO

Atdr | Shutterstock

Domitille Farret d'Astiès - Publié le 08/07/20

Au Burkina Faso, en raison des violences djihadistes ainsi que des conditions climatiques extrêmes, une partie de la population court le risque de mourir de faim.

C’est un véritable cri d’alarme que lance le père Constantin Sere, directeur de la Caritas du Burkina Faso. Dans un message adressé à l’agence Fides, il explique que plus de 2,2 millions de Burkinabés risquent de mourir de faim au cours des prochains mois à cause des conflits d’une part et des conditions climatiques extrêmes d’autre part. Selon le prêtre, en 2020, le nombre des personnes qui ont manqué de nourriture s’est multiplié par trois fois par rapport à l’an dernier. Une situation dramatique pour le pays qui se trouve à l’épicentre de graves tensions au niveau régional, tensions qui ont provoqué l’évacuation de plus d’un million de personnes.

Depuis 2012, l’ensemble du Sahel est en effet devenu une base pour de nombreux groupes djihadistes qui sèment la terreur et désorganisent la région, attaquant fréquemment églises et chrétiens. Depuis 2018, avec la déclaration de l’état d’urgence dans le nord et l’est du pays, ces attaques se sont accélérées. « On constate une prolifération des mouvements djihadistes dans l’ensemble de la bande sahélienne », confiait à Aleteia Marc Fontrier, africaniste et conférencier à l’Institut catholique de Paris, en 2019.

Une aggravation des violences

Le père Constantin Sere souligne que « le monde a oublié la crise au Sahel » et que le pays va devoir affronter « une série de défis ». « Les évacués n’ont accès ni aux denrées alimentaires ni à l’eau, essentielle tant pour boire que pour l’hygiène personnelle », déplore-t-il. « Il s’agit de l’une des vagues d’évacuations qui évolue le plus rapidement au monde, laquelle laisse des centaines de milliers de personnes sans nourriture, sans eau et sans refuge adapté ». De plus, l’approche de la saison des pluies risque de complexifier la situation, la majorité des personnes évacuées ne disposant pas d’abris adaptés pour faire face face aux tempêtes, vents forts et inondation.

La Caritas s’est lancée dans un un projet d’aide alimentaire et financière, principalement auprès de diocèses de Kaya, Fada N’Gourma, Nouna et Dédougou. « Si vous demandez à un évacué ce qu’il désire par dessus tout, il vous répondra qu’il désire retourner dans son village d’origine », note le prêtre, qui s’attend à ce que la situation dans le pays empire. « Je crains que cela n’arrivera pas de sitôt dans la mesure où les violences ne semblent pas devoir diminuer. Malgré l’engagement pris par l’État, les groupes armés continuent à semer la terreur et à briser des vies dans notre pays ».


Burkina Faso Displaced

Lire aussi :
Burkina Faso : « La ligne d’action est de semer la terreur »

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Tags:
burkina fasoterrorisme
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Domitille Farret d'Astiès
Elles ont appris à les aimer : ces ...
Agnès Pinard Legry
Reconfinement : plus de messes après la Touss...
Agnès Pinard Legry
Reconfinement : ce que les évêques ont demand...
NIEMOWLĘ
Mathilde de Robien
Ces prénoms féminins qui portent en eux le sc...
NICE
Agnès Pinard Legry
Qui sont les trois victimes de l'attentat de ...
ATTENTAT EGLISE DE NICE
La rédaction d'Aleteia
En images : le récit d'une terrible journée
Mathilde de Robien
L'attestation pour se rendre à la messe de la...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement