Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 28 novembre |
Sainte Catherine Labouré
home iconSpiritualité
line break icon

Une semaine pour retrouver le vrai saint Antoine de Padoue

Wikimedia

Sant'Antonio da Padova, opera di Sanzio da Varallo

Anne-Catherine Jova - Hozana - Publié le 10/06/20

Affaires oubliées, portable perdu; objets égarés, qui n’a jamais sollicité saint Antoine de Padoue ! Représenté le plus souvent avec l’enfant Jésus et une Bible dans les bras, ce franciscain du XIIIe siècle fait l’objet d’une très grande piété. Mais il serait dommage de le réduire au patronage des objets perdus. Cette grande figure de sainteté a tellement plus à nous enseigner.

Dans quelques jours, le 13 juin, l’Église fête saint Antoine de Padoue. Un merveilleux prétexte pour redécouvrir sa vie et sa spiritualité avec la semaine de prière lancée par les Franciscains de France et Belgique. Avec eux, le saint des objets perdus, vénéré dans le monde entier, ne vous sera plus étranger. Saviez-vous par exemple qu’il fut l’un des plus grands prédicateurs du XIIIe siècle ? Mieux encore, que ce jeune frère franciscain a parcouru tout le sud-ouest de la France pour enseigner et transmettre son amour de l’Évangile ? Ou encore qu’il a été canonisé en moins d’un an ! 

“A 30 ans, il déplaçait les foules, s’exclame Emilie Rey, de la communauté franciscaine. Partout où il passait les fidèles se pressaient, le forçant à aller prêcher à l’extérieur des villes, dans de grands champs. Il confessait ensuite durant des heures les âmes des fidèles. Il est d’ailleurs mort très jeune, à 36 ans,  d’épuisement”. Premier indice donc, Antoine de Padoue était un saint proche de Dieu et proche du peuple, une figure de sainteté accessible, un exemple possible. 

Une parole jeune et enflammée

À son entrée chez les Franciscains pourtant, on n’a guère prêté attention à lui. La tradition raconte qu’il épluchait les pommes de terre, dans le monastère de Montepaolo, lorsqu’on est venu le chercher pour remplacer le frère prédicateur. La surprise fut grande en l’entendant parler ! Sa facilité à citer la Bible, l’usage des images et des symboles, la simplicité de son vocabulaire, l’enthousiasme de ses propos, tout porte à l’écouter. Ses supérieurs sont stupéfaits. Saint François d’Assise lui-même l’envoie alors prêcher sur les routes de France et d’Italie. Il n’a même pas 30 ans. Cette parole jeune et enflammée, ne devrions-nous pas aussi l’écouter ? 


SAINT ANTHONY OF PADUA

Lire aussi :
Découragés ? Cette prière à saint Antoine pourrait vous aider à trouver l’apaisement

L’initiateur des prédications de Carême nous donne l’exemple brûlant d’une infatigable évangélisation. Lui qui connaissait si bien les Saintes Écritures pour les avoir méditées des nuits entières, il touchait les cœurs. Et encore aujourd’hui. Emilie Rey reconnaît que saint Antoine lui a “donné envie d’ouvrir la Bible chaque jour, de poser sur l’Évangile un autre regard. Antoine nous donne des clés de lecture – parfois très poétiques – sans jamais imposer sa propre vision ou conception de l’Évangile”. Pour découvrir cette verve hors-du-commun, les Franciscains de Brive partagent des extraits de ses sermons, des méditations et des intentions de prière à lui adresser dans la communauté de prière qui lui est consacré. 

Lui que l’on croit connaître mais qui a tant de choses à nous transmettre trouvait sa force dans la prière, la méditation de l’Évangile, la solitude des  grottes de Brive (dans le Limousin) qui accueillent encore aujourd’hui des pèlerins ayant soif d’intimité avec Dieu. Finalement, à la recherche des petites choses égarées, vous allez trouver dans saint Antoine la cohérence d’une vie tournée vers Dieu : “La parole est vivante lorsque les œuvres parlent… Que cessent les paroles et que parlent les œuvres…” Saint Antoine de Padoue laisse l’empreinte de Dieu partout où il passe. 

Tags:
saint Antoine de Padoue
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Agnès Pinard Legry
Jauge de 30 personnes : les catholiques unis ...
Timothée Dhellemmes
"Ridicule", "pathétique", "humiliante"... la ...
Agnès Pinard Legry
Vent debout contre la jauge de 30 person...
Timothée Dhellemmes
Les messes publiques reprendront samedi... ma...
Timothée Dhellemmes
Les évêques fustigent une décision "irréalist...
Monseigneur Matthieu Rougé
Timothée Dhellemmes
Mgr Rougé : "C’est un manquement à la parole ...
CATHEDRALE NOTRE DAME DE PARIS
Caroline Becker
Découvrez l'intérieur de Notre-Dame de Paris,...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement