Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!
Aleteia

Thérèse de Lisieux, Jean Chrysostome… les grands saints décrivent la force de l’Eucharistie

Shutterstock
Partager

Alors que l’incertitude demeure sur la date de reprise des messes publiques, nombreux sont les croyants qui trouvent que ce temps sans l’Eucharistie est bien difficile. Quelle est cette force extraordinaire dont l’homme a tant besoin ? Sainte Thérèse de Lisieux, Jean Paul II, Padre Pio, Mère Teresa vous répondent…

Cliquez ici pour ouvrir le diaporama

Les grands saints le disent avec puissance : chaque fois qu’il y a sacrifice de l’Eucharistie, et que le prêtre dit : « Ceci est mon corps, ceci est mon sang », à ce moment, nous sommes en contact immédiat avec le Golgotha. Pour le père Nicolas Buttet, fondateur de la fraternité Eucharistein et auteur entre autres de L’Eucharistie à l’école des saints, c’est bien « deux mille ans d’histoire qui sont balayés. C’est comme si à chaque messe, la Croix était rendue présente, et que du même coup, le temps n’existait plus. C’est le mystère de la Rédemption qui est rendu présent à nos yeux. L’univers est transformé, il y a un bouleversement cosmique qui se produit, celui du retour filial de l’humanité vers Abba », écrit-il. C’est la vie d’un autre qui « se greffe sur celle de l’homme et qui le met en présence d’une réalité qui le dépasse », ajoute-t-il encore.

Si tous les sacrements sont des canaux par lesquels la grâce divine nous arrive, celui de l’Eucharistie se distingue cependant des autres sacrements dans la mesure où il contient réellement l’Auteur de la grâce.

Si tous les sacrements sont des canaux par lesquels la grâce divine nous arrive, celui de « l’Eucharistie se distingue cependant des autres sacrements dans la mesure où il contient réellement l’Auteur de la grâce ». C’est ce que Jean Paul II affirmait lors de la Journée mondiale de la mission en 2004… Découvrez ce que disent les grands saints sur cette force extraordinaire et vitale de l’Eucharistie :