Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 01 novembre |
Tous les saints
home iconPerles du Web
line break icon

Pendant le confinement, ils reproduisent des chefs-d'œuvre en photo

Capture Instagram / berrty80

Domitille Farret d'Astiès - Publié le 16/04/20

En ce temps de confinement, le Getty Museum de Los Angeles propose de reproduire des œuvres d'art depuis chez soi. Et cela donne des reprises du Caravage ou du Greco décoiffantes.

Avec le confinement qui s’est étendu à une bonne partie de la planète terre, chacun, selon ses réalités familiales et de travail, a été contraint de réorganiser sa vie et revoir ses activités. Et pour ceux qui seraient en panne d’idées, le Getty Museum de Los Angeles a lancé un défi d’envergure : reproduire des œuvres d’art avec les moyens du bord. Les adeptes d’Instagram, Twitter, Facebook et tutti quanti s’en donnent à cœur joie, rivalisant d’imagination et de fantaisie avant de poster leurs créations. Parmi les tableaux choisis, un certain nombre font référence à des épisodes bibliques. Aleteia vous propose un florilège.

https://www.instagram.com/p/B_CaC4ABoeC/

Aviez-vous reconnu La Vierge de l’Annonciation, une œuvre d’Antonello de Messine ? Bon, s’il faut reconnaître que le vernis à ongles noir de la Vierge et son mini tatouage sur l’index gauche laissent un peu perplexe, on apprécie le joli tomber de voile bleu et la position des mains.

View this post on Instagram

Davide con la testa di Golia – Caravaggio #gettymuseumchallenge #mibact

A post shared by Davide Spalletta (@davidespalletta) on

Le célèbre David avec la tête de Goliath du Caravage est ici brillamment repris. À noter que David a gagné une barbe au passage.

Décidément, les têtes coupées obtiennent un franc succès, comme le montre cette reproduction de Salomé avec la tête de saint Jean-Baptiste, de Bernardino Luini.

Et si celle-ci n’est pas tombée, elle n’en est pas loin. Il s’agit cette fois de Judith décapitant Holopherne, du Caravage. Encore un tableau d’une violence inouïe, à croire que ce défi permet aux confinés d’expérimenter une certaine forme de catharsis.

Non non, Le Caravage n’est pas le grand chouchou d’Aleteia, mais ce Saint Jérôme écrivant est saisissant de ressemblance avec l’original. Sa seule fantaisie ? Un stylo à pompon qu’on ne lui connaissait pas.

On passe maintenant au Christ portant sa croix du Greco. Et franchement, chapeau bas devant les épines d’acacia de la couronne du Christ fabriquées avec… des pointes de fourchettes en plastique.

Retour de notre presque chouchou avec Marie-Madeleine en extase. Excepté le teint un tantinet plus hâlé du modèle de droite, la reproduction est irréprochable.

Le tableau du Caravage – encore lui – Saint Matthieu et l’Ange est conservé dans l’église Saint-Louis-des-Français de Rome. Et si on ne sait pas par quel tour de force le drap tient au-dessus de la tête de l’ange, le résultat est beau à voir. Fortiche !

https://www.instagram.com/p/B–7qqRnoIJ/

On a ici une belle Sainte Jeanne d’Arc de Paul Antoine de la Boulaye. Et excepté la frange, le modèle est fidèle à l’original.

View this post on Instagram

#gettymuseumchallenge

A post shared by Lourdes Zephier (@lourdeszephier) on

Difficile de ne pas craquer devant ce Jésus bon berger à la barbe en papier qui serre contre lui un petit animal en peluche. Il gagne le prix de la tendresse.

Une autre Vierge, mais cette fois La Vierge au voile bleu de Giovanni Batista Salvi. Sobre mais parlant.

View this post on Instagram

#gettymuseumchallenge

A post shared by cANoes (@awn1110) on

La Cène de Léonard de Vinci reprise par des soignants avec masques et charlottes. Pas de doute, c’est d’actualité.

On a ici une œuvre de Philippe de Champaigne. Il s’agit du portrait de mère Agnès Arnault et de sœur Catherine de Sainte-Suzanne, dit Ex-voto de 1662.

On poursuit en beauté avec une madonne toute craquante interprétée par une fillette très concentrée. Cette Vierge portant l’Enfant-Jésus est l’œuvre de Fra Filippo Lippi.

Domaine public / Anne Lorne
Reproduction familiale de "La Résurrection du Christ" d'Antoine Caron.

Et enfin, pour terminer, une famille a reproduit à sa façon La Résurrection du Christ d’Antoine Caron. Et voilà le résultat.




Lire aussi :
Au temps du coronavirus, les catholiques ne manquent pas d’imagination

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Tags:
Confinementjeupeinture
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Domitille Farret d'Astiès
Elles ont appris à les aimer : ces ...
Agnès Pinard Legry
Reconfinement : plus de messes après la Touss...
Agnès Pinard Legry
Reconfinement : ce que les évêques ont demand...
NIEMOWLĘ
Mathilde de Robien
Ces prénoms féminins qui portent en eux le sc...
NICE
Agnès Pinard Legry
Qui sont les trois victimes de l'attentat de ...
ATTENTAT EGLISE DE NICE
La rédaction d'Aleteia
En images : le récit d'une terrible journée
Mathilde de Robien
L'attestation pour se rendre à la messe de la...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement