Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 21 janvier |
Sainte Agnès de Rome
home iconDécryptage
line break icon

"Au fil des siècles, les chrétiens se sont surpris à créer une civilisation"

Fred de Noyelle / Godong

Le tympan du Jugement Dernier de la Cathédrale de Bourges.

Agnès Pinard Legry - Publié le 25/02/20

Prêtre du diocèse de Spokane, aux États-Unis, le père William J. Slattery vient de publier la traduction française de son livre « Comment les catholiques ont bâti une civilisation ». Il y raconte de manière incarnée comment la religion catholique, à travers des hommes et des femmes, a bâti la civilisation occidentale.

C’est un mot qui fait rêver, qui fait grandir, qui inscrit chacun dans une histoire dont il est l’héritier. La civilisation, parce qu’elle ne se limite pas à un domaine mais concerne autant la vie intellectuelle qu’artistique, morale, spirituelle, sociale ou matérielle, est un élément fondateur pour un pays ou une société. Portées par des hommes et des femmes, elles évoluent au gré des siècles, disparaissant souvent, demeurant, parfois. Dans son ouvrage Comment les catholiques ont bâti une civilisation le père William J. Slattery, prêtre du diocèse de Spokane, aux États-Unis, s’est tout particulièrement intéressé au rôle de la religion catholique dans la construction de la civilisation occidentale. « Dans une saga héroïque de 1.000 ans, le catholicisme a bâti la civilisation occidentale parmi les décombres de la civilisation romaine », assure-t-il à Aleteia.

L’urgence de témoigner

Le catholicisme, plus exactement les hommes et les femmes qui l’ont porté, « n’avaient pas la mentalité de bâtir une civilisation mais ils étaient animés par l’urgence de témoigner, de convertir, pour aider chaque personne à rencontre l’unique Sauveur de l’histoire », reprend le prêtre. « Cette urgence les a poussés à proposer la foi catholique aux barbares et aux romains ». Durant la période de l’Antiquité tardive, du Ve au Xe siècle, l’Église parvint à baptiser les peuples barbares « grâce à l’intelligence et à l’endurance inébranlables d’évêques dévoués, à la sueur et au sang des moines celtiques et bénédictines, et à la vie de prière de silencieux ermites », indique le père William Slattery qui souligne aussi l’importance « du sens de l’identité catholique de tant de laïcs dirigeant les royaumes, qui collaboraient aux campagnes missionnaires et prenaient même souvent l’initiative ».




Lire aussi :
Pourquoi le christianisme n’est pas un humanisme

Du Ve siècle au VIIe siècle, en raison de l’absence de stabilité politique, légale et militaire dans l’Empire romain, « la société européenne ressemblait à un vaisseau ballotté sur une mer inconnue et malmené par les vagues », illustre encore le prêtre. « L’Église était la seule institution capable de prendre le gouvernail ». En l’absence d’un véritable pouvoir temporel, de nombreux évêques prirent ainsi la responsabilité de la société. Certains n’ont pas hésité à tenir tête aux grands seigneurs de l’époque. Ce fut le cas, par exemple, d’Isidore de Séville, Thomas Becket, qui paya de sa vie son opposition à un monarque, ou encore Didier de Vienne et saint Léger.

« Au fil des siècles, les chrétiens se sont surpris à créer une civilisation », assure le prêtre du diocèse de Spokane. « Ils ont vu comment les conversions individuelles ont progressivement transformé les grandes institutions de la société : mariage, famille… Tout a commencé à changer, la chrétienté a émergé ». Pour lui, aujourd’hui, « c’est cet esprit que nous devons reconquérir ».

web2-couverture-mame.jpg
Mame

Comment les catholiques ont bâti une civilisation,père William J. Slattery, Mame, janvier 2020, 34,90 euros. 

Tags:
CatholiquechristianismeLivresoccident
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
young woman park
Edifa
La méthode de saint Ignace pour discerner les signes de Dieu
2
PAPIEŻ FRANCISZEK
Gelsomino Del Guercio
Le jour où le pape François a surpris tout le monde en demandant ...
3
Agnès Pinard Legry
Bioéthique : le texte qui arrive au Sénat a bien changé
4
Domitille Farret d'Astiès
Le dernier compagnon de Padre Pio est décédé
5
Cerith Gardiner
Écoutez cette famille irlandaise et vous aurez forcément envie de...
6
Agnès Pinard Legry
Marlène Schiappa : des propos qui font bondir
7
SAMUEL ELI
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Allô, Samuel ? Comment Dieu nous appelle enco...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement