Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 23 février |
Saint Alexandre l'Acémète
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Iran-États-Unis : le sort des chrétiens inquiète les autorités religieuses

Iran USA conflict

SABAH ARAR / AFP

Des milliers d'Irakiens chantant "mort à l'Amérique" ont pris part au cortège funèbre de Qassem Soleimani et d'Abu Mahdi al-Muhandis, tous deux tués lors d'une frappe aérienne américaine.

Timothée Dhellemmes - publié le 06/01/20

Alors que la tension monte entre les États-Unis et l’Iran depuis l’assassinat ce vendredi 3 janvier du général iranien Qassem Soleimani, plusieurs hauts responsables religieux alertent des conséquences dramatiques qui pèsent sur les chrétiens. Le pape François suit de près la situation.

Sans donateurs, l’avenir d'Aleteia s’écrit en pointillé.
Pour que Aleteia reste gratuit et faire rayonner l’espérance qui est en vous,
Faites un don à Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec réduction fiscale)

« La guerre ne porte que la mort et la destruction » : c’est le message qu’a martelé le pape François à l’issue de la traditionnelle prière de l’Angélus place Saint-Pierre, ce dimanche 5 janvier. Sans évoquer directement l’escalade entre Washington et Téhéran, le Saint-Père a déploré l’ »atmosphère terrible de tension » ressentie actuellement « dans tant d’endroits du monde ». Interrogé par Vatican News, le nonce apostolique en Iran, Mgr Léo Boccardi, a relayé l’inquiétude du pape François et lancé un appel au dialogue. « Nous devons croire en la négociation (…). Nous devons renoncer aux conflits et nous armer des autres armes de la justice et de la bonne volonté », a-t-il déclaré.

L’Irak, victime collatérale

Dès le lendemain de l’attaque de drones américains qui a coûté la vie au général iranien Qossem Soleimani, le cardinal Louis Raphaël Sako, patriarche des Chaldéens, avait alerté des « conséquences inimaginables » qui pesaient sur les chrétiens, en particulier en Irak. Regrettant que son pays ait été transformé en une « arène » où Américains et Iraniens peuvent « régler leurs comptes », Mgr Sako a estimé que l’Irak « n’est plus une patrie souveraine ». Dès le samedi 4 janvier, des forces pro-iraniennes ont pris pour cible l’ambassade américaine de Bagdad, en guise de représailles à l’assassinat du général Soleimani. Plusieurs tirs de roquettes et d’obus de mortier ont été constaté, sans qu’il n’y ait eu pour l’instant de victimes à déplorer.




Lire aussi :
« Les chrétiens d’Iran pourraient disparaître »

Tags:
Chrétiens d'OrientChrétiens en IrakDonald TrumpIranLouis Raphaël Sako
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Faites du soutien de notre mission votre effort de Carême 2024.

Notre mission ? Offrir une lecture chrétienne de l’actualité et transmettre l’espérance du Christ sur le continent numérique.

Nous sommes les missionnaires du XXIème siècle : accompagnez-nous par vos dons !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts.

(avec déduction fiscale)
ASSISE-Ictus-x-Aleteia.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement