Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 07 mai |
Bienheureuse Gisèle
home iconActualités
line break icon

Militaires tués au Mali : Romain Salles de Saint Paul, « un fils donné à la France »

web2-soldat-mali-ministere-aux-armees.jpg

Ministère des Armées.

Le brigadier-chef Romain Salles de Saint Paul du 5e régiment d’hélicoptères de combat de Pau.

La rédaction d'Aleteia - Publié le 27/11/19

Brigadier-chef au sein du 5e régiment d’hélicoptères de combat de Pau, Romain Salles de Saint Paul, est mort lundi 25 novembre soir dans la collision accidentelle de deux hélicoptères lors d’une opération de combat, aux côtés de douze autres soldats français. « Il avait besoin de rendre à la France ce qu’elle lui avait donné, et j’ai conscience d’avoir donné mon fils à la France », a confié son père, ému, au micro d’Europe 1.

Il laisse derrière lui une épouse et deux filles de 3 et 6 ans. Brigadier-chef au sein du 5e régiment d’hélicoptères de combat à Pau (Pyrénées-Atlantiques), Romain Salles de Saint Paul effectuait sa troisième opération au Mali lorsqu’il a trouvé la mort, ce lundi 25 novembre, aux côtés de douze autres soldats français. « Il était conscient qu’il risquait sa vie, mais qu’il y avait des valeurs à défendre, que la liberté était plus importante que tout, et effectivement, peut-être qu’un jour, il serait obligé de donner sa vie », a confié son père sur France info.

« Il avait besoin de rendre à la France ce qu’elle lui avait donné, et j’ai conscience d’avoir donné mon fils à la France », assure-t-il encore au micro d’Europe 1. Adopté en Colombie à l’âge de 4 ans et demi avec sa sœur, Romain Salles de Saint Paul avait rejoint l’armée il y a dix ans, en 2009, en tant que militaire du rang. Gravissant les échelons au sein de l’armée, il avait été déployé depuis au Gabon, à Djibouti et au Mali. « On a souvent parlé de la mort avec Romain et il était pleinement conscient de ce risque », confie encore son père. « Il assumait et pensait que cela faisait partie de sa mission de militaire ».




Lire aussi :
Père Ducourneau : « La fraternité d’armes est aussi une fraternité des larmes »

Ces saints patrons qui veillent sur les armées :
Tags:
malimilitairemortsoldat
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
WHATSAPP
Edifa
Joies et limites des groupes WhatsApp familiaux
2
POPE FRANCIS
Agnès Pinard Legry
Voici comment participer au « marathon de prière » du pape Franço...
3
Steuben_-_Mort_de_Napoleon.jpg
Agnès Pinard Legry
Napoléon s’est-il réconcilié avec Dieu avant de mourir ?
4
I.Media
Pourquoi la date de canonisation de Charles de Foucauld n’a...
5
Mathilde de Robien
Une émotion, une astuce de saint : accueillir la tristesse avec T...
6
TEENAGERS, LOVE, PARK
Edifa
Comment distinguer le flirt de l’amour vrai ?
7
WEB2-ALEXEI NAVALNY-RUSSIA-shutterstock_1662094504.jpg
Agnès Pinard Legry
Russie : le message inattendu d’Alexeï Navalny pour Pâques
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement