Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Sur TF1, le clin d’oeil de la série « Le Bazar de la charité » à Notre-Dame de Paris

Série Le Bazar de la Charité
© Capture vidéo - Youtube
Partager

Dans la nouvelle série événement de TF1, « Le Bazar de la charité », inspirée d’une histoire vraie, Notre-Dame de Paris est apparue avec sa flèche entourée de flammes l’instant de quelques secondes. Une scène marquante voulue comme un hommage.

Le 4 mai 1897, en fin d’après-midi, un accident technique provoque un terrible incendie au Bazar de la charité, haut lieu parisien qui organise des œuvres de bienfaisance à l’intention des plus pauvres. À l’intérieur, la foule se retrouve très vite prisonnière des flammes et doit être évacuée. Malheureusement, le feu se répand trop rapidement et provoque le décès de près de 130 personnes dont la duchesse d’Orléans, sœur de l’impératrice Sissi. Elle fait partie des 123 femmes mortes ce jour-là. La série, diffusée sur TF1 puis sur Netflix, revient sur cet événement majeur de l’histoire de Paris en se concentrant sur le destin de trois femmes, d’après un scénario écrit en 2007 par Catherine Ramberg.

Un hommage à Notre-Dame de Paris

Le premier des huit épisodes de la mini-série, dévoilé aux téléspectateurs le lundi 18 novembre, a offert la surprise de voir la cathédrale Notre-Dame au temps où elle était encore entière, avec sa flèche haute et fière, le tournage ayant eu lieu entre le 14 novembre 2018 et le 19 avril 2019. Mais lors du montage du film, les réalisateurs ont décidé de changer le plan de la cathédrale qui devait être diffusé à la fin de l’épisode pour rendre hommage à Notre-Dame. Grâce à l’enchaînement des deux prises de vue, l’une de la cathédrale intacte et l’autre des flammes du Bazar de la charité, le spectateur a la vision de Notre-Dame entourée de flammes.


Questionné sur cette intention, le réalisateur Alexandre Laurent l’explique ainsi : « Le plan sur Notre-Dame de Paris était bien prévu pour un enchaînement entre deux scènes, dans le découpage et au montage initial ». Mais l’incendie survenu le 15 avril dernier lui a fait changer le plan du film « pour faire ressurgir et renaître Notre-Dame des flammes ». Si le réalisateur n’en dit pas davantage sur ce que symbolise pour lui la cathédrale, il est en tout cas honorable de sa part d’avoir saisi l’occasion de rendre hommage à l’édifice. Car à la suite de l’incendie, la stupeur a largement dépassé nos frontières. Croyants et non-croyants ont, en effet, pleuré devant Notre-Dame, signe de l’attachement resté fort au symbole spirituel et protecteur qu’elle représente. Et cette image de la cathédrale avec sa flèche dressée, fondue derrière des flammes, circulera désormais dans le monde entier grâce à la diffusion sur Netflix. De quoi, peut-être, rappeler sa signification en dehors des dangers.

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]