Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

En Thaïlande, le pape François va retrouver sa cousine

Capture d'écran YouTube
Sœur Ana Rosa.
Partager

Ana Rosa Sívori, 77 ans, sera l’interprète du pape François lors de son voyage en Thaïlande. Missionnaire salésienne présente dans le pays depuis 1966, il se trouve que la religieuse est également la cousine du Pape.

Lorsque la jeune argentine Ana Rosa Sivori a fait ses valises pour la Thaïlande, en 1966, elle était loin d’imaginer qu’elle allait y retrouver son cousin dans de telles conditions. Aujourd’hui âgée de 77 ans, sœur Ana Rosa, missionnaire salésienne, a été choisie comme traductrice et interprète en thaï pour le Pape lors de son voyage et qui n’est autre que… son cousin germain !

Présente dans le pays depuis plus de cinquante ans, sœur Ana Rosa n’a jamais cessé d’écrire à ses proches, dont son cousin « Jorge ». « C’était un garçon très studieux et un grand amateur de football », explique la religieuse de cinq ans sa cadette dans un entretien à l’agence de presse ANS. « Notre famille est très proche et nous faisions régulièrement des réunions de famille », ajoute-t-elle.

Son cousin a par la suite été ordonné prêtre, puis évêque et plus tard nommé cardinal. Ana Rosa, pendant ce temps, est resté en Thaïlande et s’est consacrée à l’éducation des filles dans l’une des écoles dont s’occupent les sœurs salésiennes. Bien que son travail soit intense, le pape François et sœur Ana Rosa n’ont jamais cessé de correspondre.

Alors que le voyage du pape François en Thaïlande et au Japon était en préparation, sœur Ana Rosa a appris que son cousin voulait qu’elle soit sa traductrice et son interprète en thaï. « Le Pape a suggéré aux organisateurs que je sois son interprète lors de son voyage en Thaïlande. Pour moi, ce fut une bonne surprise et une fierté », a-t-elle déclaré. Pour la traduction des discours et des homélies, elle sera aidée par des professeurs d’espagnol et des religieux de l’université de Chulalongkorn.

Les dix déclarations du pape François qui ont marqué 2018 :
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]