Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Les lieux de la Bible : Banias, là où l’apôtre Pierre a confessé sa foi

La grotte de Pan à Banias
La grotte de Pan à Banias.
Partager

Banias ou Baniyas, située au pied du mont Hermon en Galilée, est baignée par l’une des plus belles sources du Jourdain. Aussi, deviendra-t-elle une prestigieuse ville sous le pouvoir romain prenant le nom de Césarée-de-Philippe. Mais, c’est surtout à Banias même, lieu opposant longtemps polythéisme et monothéisme, que sera prononcée l’une des plus belles confessions qui soient, celle de l’apôtre Pierre.

L’abondance de l’eau, si rare en ces contrées, la fraîcheur et la présence majestueuse de la montagne ont très tôt désigné Banias comme un lieu prédestiné à l’expression de transcendance, faisant de longue date de celle-ci un lieu important de cultes. Ainsi, les archéologues ont-ils en ce lieu retrouvé des témoignages du culte de Baal, ce culte si fréquemment mentionné par la Bible, notamment au Livre de Josué. Par la suite, les Grecs menés par Alexandre apporteront également le culte du dieu Pan, faisant ainsi très tôt de Banias une cité assimilée au polythéisme. Mais, par un étonnant renversement de croyances, c’est à Banias même que ce polythéisme devra laisser place à l’une des plus belles confessions de foi monothéiste, point de départ de l’histoire de l’Église.

La confession de foi de l’apôtre Pierre

Au début de notre ère, Philippe, le fils d’Hérode le Grand, fera édifier en ces lieux sa capitale qui prendra alors le nom romain de Césarée-de-Philippe, en signe d’allégeance à l’empereur Auguste. C’est cette nouvelle cité succédant à Banias qui sera à plusieurs reprises évoquée par le Nouveau Testament. Mais, c’est en ces lieux mêmes, que l’un des épisodes bibliques les plus importants survient avec cette confession extraordinaire de Pierre. Par sa beauté, nous ne pouvons renoncer à la rappeler : Jésus, qui y séjournait, interrogea l’apôtre Pierre : « Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? ». Pierre répondit alors sans hésiter : « Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant ! ». Jésus après avoir souligné combien cette belle réponse lui avait été inspirée par son Père prononça dès lors ces mots définitifs pour l’avenir de l’Église : « Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église ; et la puissance de la Mort ne l’emportera pas sur elle. Je te donnerai les clés du royaume des Cieux : tout ce que tu auras lié sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu auras délié sur la terre sera délié dans les cieux ».

Le palais d'Hérode Agrippa II Banias
EdoM « Travail personnel » supposé (étant donné la revendication de droit d’auteur)., Domaine public.
Le palais d'Hérode Agrippa II.

C’est à Césarée, ou Banias, cité biblique par excellence, donc, que cette promesse faite à Pierre a été exprimée, même si ce dernier ne peut encore, lorsqu’il l’entend, comprendre tout ce qu’elle suppose. Mais, si prophétique qu’elle soit, cette parole de Jésus ne sera, cependant, pas la seule qu’il prononcera en cette ville même de Banias, une parole plus terrible et tragique attendait encore Pierre.

L’annonce de la Passion

Jésus annonça, en effet, à ses disciples qu’il devait bientôt partir pour Jérusalem. Là, il devait y souffrir par les grands prêtres, y être mis à mort avant de ressusciter le troisième jour. Cette annonce prophétique est trop forte pour Pierre, ce dernier ne peut s’empêcher de remettre en cause ce destin : « Dieu t’en garde, Seigneur ! cela ne t’arrivera pas ». Mais, alors que peu de temps auparavant, Jésus avait loué les paroles de son disciple, à cet instant même Jésus s’exclame et énonce ce terrible constat : « Passe derrière moi, Satan ! Tu es pour moi une occasion de chute : tes pensées ne sont pas celles de Dieu, mais celles des hommes ». Il n’est pas difficile d’imaginer le sentiment de Pierre en entendant ces paroles si dures et amères… Mais, c’est cette parole de Jésus, si forte soit-elle, qui révélera aux disciples — et surtout au premier d’entre eux, Pierre lui-même,  tout le mystère de la Passion à venir. Le Christ n’est pas venu en messie vainqueur par les armes et par la force mais par sa mort offerte par amour à l’humanité. Ainsi, c’est donc à Banias que fut prononcé l’un des dogmes définitifs du christianisme.

Lire aussi : Les lieux de la Bible : Massada, place forte imprenable et symbole de foi

Enfin, ce sera à Césarée-de-Philippe, ancienne Banias, que Jésus laissera à la foi chrétienne cette recommandation essentielle : « Si quelqu’un veut marcher à ma suite, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix et qu’il me suive ». Ce que fera par la suite chacun des apôtres, à l’exception de Judas Iscariote, mais après bien des peurs et tant d’hésitations.

Lire aussi : Les lieux de la Bible : splendeur et fraîcheur d’Ein Gedi

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]