Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 23 mars |
Saint Alphonse Turibe de Mogrovejo
Aleteia logo
Perles du Web
separateurCreated with Sketch.

Quand le sabre croise le goupillon

sabre-et-goupillon.jpg

© Twitter

Benjamin Duval, commandant de la compagnie de gendarmerie de Montmorillon, et le père Louis de Villoutreys.

La rédaction d'Aleteia - publié le 27/08/19

À la suite d'un tweet, un prêtre du diocèse de Poitiers a visité les locaux de la gendarmerie de Montmorillon (Vienne) dans lequel il a effectué son service militaire il y a près de vingt ans.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

La « sainte Alliance du sabre et du goupillon », d’après l’expression attribuée à Clémenceau, serait-elle de retour ? Il semblerait que oui, ainsi qu’en témoigne le père Louis de Villoutreys. Actif sur les réseaux sociaux, ce prêtre du diocèse de Poitiers a récemment vécu une aventure amusante. Le 18 juillet dernier, il a publié un tweet montrant des photos des bières qui lui avaient été offertes pour son anniversaire. Détail amusant, celles-ci avaient un lien avec des périodes de sa vie, et notamment avec la ville de Montmorillon (Vienne), où il a passé sept mois durant son service militaire, il y a près de vingt ans, avant de rentrer dans les ordres.

À la suite de ce tweet, le commandant de gendarmerie de Montmorillon a invité le curé à visiter les locaux de la compagnie, du PSIG (peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie), de la BMO (brigades motorisées) et de la brigade. L’aventure s’est poursuivie autour d’un café en ville et d’un apéro au presbytère. Comme quoi, le sabre et le goupillon peuvent encore faire bon ménage.

En images : les liqueurs monastiques
Tags:
gendarmerie nationalePrêtrereseau social
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement