Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 09 décembre |
Sainte Léocadie
Aleteia logo
Art & Voyages
separateurCreated with Sketch.

La France, propriétaire du lieu où Jésus a enseigné le Notre Père

Church_of_the_Pater_Noster_(Jerusalem)3007

Caroline Becker - publié le 28/06/19

La France est la seule puissance étrangère à posséder en Terre sainte des biens fonciers, fruit d’un long héritage qui remonte au temps de François Ier. Parmi ces sites, la grotte où le Seigneur aurait enseigné le Notre Père aux apôtres, mais également le lieu des apparitions aux disciples d'Emmaüs.

Si la présence française à Jérusalem remonte à l’époque des croisades, c’est véritablement sous le règne de François Ier que la France se voit accorder de nouveaux privilèges en Terre sainte. Après la chute des États latins d’Orient, le roi signe en 1536 avec Soliman le Magnifique le traité des Capitulations qui ouvre des droits et des privilèges aux chrétiens résidant dans les possessions ottomanes. C’est alors le début de l’aventure des possessions en Terre sainte pour la France. Dans les années suivantes, d’autres capitulations sont signées et la France se voit alors confier la protection de plusieurs lieux saints et des chrétiens en Palestine. Au XIXe siècle, ces accords se consolident et en 1901, malgré les tensions entre l’Église et l’État, les accords de Mitylène confirme le protectorat de la France sur ces territoires.




Lire aussi :
Avec le Réseau Barnabé, la France rayonne en Terre Sainte

Aujourd’hui, la France est propriétaire de quatre sites : l’église Sainte-Anne, le monastère d’Abou Gosh, l’église du Pater Noster et le tombeau des rois à Jérusalem. Jusqu’à aujourd’hui, le statut de ces possessions n’a jamais été remis en cause sauf depuis la reconquête par Israël, en 1967, qui se soulève régulièrement contre les titres de propriété. Découvrez dans ce diaporama l’histoire des quatre sites de Terre sainte où la France est souveraine.

Tags:
FranceTerre sainte
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour








Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement