Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 23 novembre |
Saint Clément Ier
home iconActualités
line break icon

Quand musulmans et chrétiens prient ensemble pour un missionnaire

Colombe de Barmon - Oeuvres Pontificales Missionnaires - Publié le 23/06/19

Depuis neuf mois, le père missionnaire Pierluigi Maccalli est au mains de ses ravisseurs, au Nigeria. Pour la première fois depuis sa disparition, les chefs musulmans de la ville où il était en mission ont rejoint ses confrères chrétiens pour une veillée de prière dans l’espérance de sa libération.

Pendant une heure, il a été possible faire l’expérience que les routes qui portent à la paix peuvent, en l’absence d’un visage présent, se rencontrer. Le 17 juin dernier, une veillée de prière rassemblait musulmans et chrétiens se recueillant en souvenir du père Pierluigi Maccalli de la SMA, enlevé le 18 septembre 2018 au Nigeria.

En plus des chefs musulmans de la capitale, l’évêque de Niamey, un pasteur et les autres membres du Comité du dialogue intra et interreligieux étaient présents à la veillée, comme l’explique le confrère du prêtre enlevé.




Lire aussi :
En Jordanie, des missionnaires envoyés pour rétablir la paix… entre chrétiens

Le père missionnaire travaillait jusque-là aux côtés du peuple Gourmanstelé. Depuis onze ans, il servait la population de Bomonga à la frontière avec le Burkina Faso où la présence de nombreux djiadistes fait régner une grande insécurité. Le prêtre s’occupait notamment des enfants malnutris. Désigné comme homme de l’unité, nul doute que sa mission continue de porter des fruits en provoquant cette exceptionnelle rencontre interreligieuses.

Les serviteurs d’une culture du dialogue

Le 17 mai dernier, le pape François recevait en audience la société missionnaires et soulignait cette opportunité d’ouvrir au dialogue. « Vous pouvez être serviteurs d’une culture du dialogue et de la rencontre, soucieuse des petits et des pauvres », encourageait-il.

Si l’insécurité perdure et les menaces contre les chrétiens pèsent, avec deux églises attaquées dans la capitale Maradi mi-juin, les missionnaires gardent l’espérance : « Ni la violence ni la haine de l’autre ne constituent le dernier mot. Nous continuons à prier et à espérer pour le père Maccalli », confie à Fides le père Mauro Armanino, de la Société des missions africaines (SMA).

Prenez part à la mission d’évangélisation avec les OPM

Tags:
AfriqueEglise en missionOPMVatican
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Sanctuaire Notre-Dame de Montligeon
Agnès Pinard Legry
Cas de Covid-19 au sanctuaire de Montligeon :...
Mathilde de Robien
« S’il te plaît Marie » : une grande suppliqu...
Baptême à domicile chez Antoinette Faure
Timothée Dhellemmes
Confinée, Antoinette, 90 ans, a reçu le baptê...
Messe publique en France - Lyon
Agnès Pinard Legry
Reprise des messes : ce que l'on sait du futu...
Henri Quantin
Face à l’épidémie, êtes-vous thespien ou bocc...
Solenn Varennes
Créations originales et grands classiques, no...
christ en majesté
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Le Christ-Roi, ou comment servir un roi qui s...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement