Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

L’émouvante histoire de l’enfant au lampadaire

PERU, BOY
Reprodução / Twitter
Partager

Ce n'est ni un conte de fée ni le résumé d’un roman de Charles Dickens. L’histoire de Víctor est bien réelle. La vie de ce petit garçon péruvien a basculé grâce à son ardeur au travail.

C’est à Moche, petite ville de la côte nord du Pérou, que la vie de Víctor Martín Angulo Córdova a basculé le 23 mars 2019. Ce jour-là, les policiers de la ville chargés des caméras de surveillance sont intrigués par une scène étrange : un garçon de 12 ans est assis dans la rue, sous un lampadaire afin de faire ses devoirs.

Déterminé à faire des études

Les images font rapidement le tour des médias. Le site d’actualité Perfil rapporte que la famille du petit Víctor, scolarisé en 6e, vit dans une maison sans électricité, d’une part parce qu’elle n’a pas assez d’argent pour payer les factures, et d’autre part à cause du fait qu’elle ne possède aucun document prouvant qu’ils sont les propriétaires de cette maison. Le jeune garçon, malgré la situation précaire dans laquelle il vit, est déterminé à faire des études afin de devenir officier de police en charge de « lutter contre la corruption, les voleurs et les drogues ».

Le maire de la ville, Arturo Fernández Bazán, est le premier à venir à la rescousse de la famille. Il offre à Víctor un stock de fournitures scolaires et aide ses parents à remplir les formalités administratives nécessaires à l’acquisition de l’acte de propriété et à l’installation de l’électricité dans la maison.

Un millionnaire au secours de la famille

Mais ce n’est rien face à ce qui se produit par la suite. Le millionnaire Yaqoob Yusuf Ahmed Mubarak, 31 ans, importateur de chocolat originaire du Bahreïn, décide d’intervenir pour venir en aide à Victor. Lui aussi a connu une enfance compliquée, non pas à cause d’un manque d’argent, mais parce qu’il manquait d’affection. Le média Clarin rapporte que l’homme d’affaires aurait vu certains de ses amis d’enfance mourir assassinés ou des suites d’une overdose, et qu’il serait tombé en dépression à cause de cela. Ému par l’histoire de Víctor et son envie d’étudier malgré les problèmes financiers de ses parents, le millionnaire a décidé de reconstruire le modeste logement de la famille de Victor. En plus de ces travaux, il a aidé la mère du jeune garçon à démarrer une petite entreprise et a également donné 2.000 dollars à Víctor.

Mais l’histoire ne s’arrête pas là. Víctor lui ayant expliqué que bon nombre de ses camarades de classe évoluent dans une situation semblable, le millionnaire s’est engagé à réorganiser et agrandir l’école fréquentée par l’enfant, ajoutant notamment une salle informatique moderne. La seule chose que demande Yaqoob Mubarak en échange de son aide est la suivante : que Víctor reste la personne humble et extraordinaire qu’il est, qu’il continue d’aimer sa mère et de travailler dur pour réussir ses études.

En images : Mère Teresa, une vie au service des plus pauvres
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]