Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !
Aleteia

Le pape demande pardon aux Roms « au nom de l’Eglise »

Andreas SOLARO / POOL / AFP
Partager

“Je demande pardon au nom de l’Eglise” pour les discriminations et injustices commises contre les Roms, a déclaré le pape François le 2 juin 2019 au cours d’une rencontre avec des membres de cette communauté à Blaj.

C’était la dernière étape du voyage apostolique du pape François en Roumanie. Dimanche, le pontife a rencontré des membres de la communauté Roms à Blaj. Au sein de l’Eglise, a assuré son chef, il y a de la place pour tous. Pourtant, même les catholiques ne sont pas étrangers aux discriminations, ségrégations et mauvais traitements subis par les Roms, en particulier pendant la Seconde Guerre mondiale. Face à ces ces mauvais traitements et ces mauvais regards, a affirmé le successeur de Pierre, “je demande pardon au nom de l’Eglise, au Seigneur et à vous”. Ces attitudes, a-t-il dénoncé, sont le fruit de l’indifférence et d’un regard de préjugés qui voit d’abord les actions et non les personnes.

[wpvideo 6NvdPU0z]

Dans le choix éternel entre le chemin de la réconciliation et celui de la vengeance, a poursuivi l’évêque de Rome, les chrétiens doivent prendre celui qui “coûte” mais mène à la paix. Celui-ci passe le pardon et le refus de la rancœur, a-t-il détaillé, car “aucun mal ne répare un autre mal, aucune vengeance ne répond à une injustice”. Le Souverain pontife a d’autant plus demandé aux Roms de faire ce choix qu’ils ont un rôle “prépondérant” à jouer en apportant leurs “notes particulières” : leurs valeurs de la famille, de solidarité, de joie de vivre ou encore d’entraide. “Ne privez pas de ces dons les sociétés où vous vous trouvez !”.