Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Une future « attraction » juste à côté de Disneyland Paris

Diocèse de Meaux
Partager

Deux architectes ont été désignés début mai pour mener à bien un ambitieux projet pastoral au Val d’Europe, ville nouvelle créée à quelques kilomètres de Disneyland Paris. Le diocèse de Meaux prévoit de construire à partir de 2020 une église et un important établissement scolaire.

Les premiers coups de pioche sont prévus au printemps 2020 et les travaux devraient durer deux ans. Mgr Jean-Yves Nahmias, évêque de Meaux, a annoncé que deux architectes avaient été choisis pour donner naissance à un ambitieux projet : la future paroisse Saint-Colomban au Val d’Europe (Seine-et-Marne). Projet qui comprend la construction d’une église et d’un établissement scolaire pouvant accueillir près de 1.200 élèves, de la maternelle jusqu’au lycée. L’ensemble de cet important projet  immobilier, majoritairement financé par des dons privés, est évalué à 7,3 millions d’euros. Le projet sera dirigé par les architectes Jenny-Lakatos et Pier Carlo Bontempi. Ce dernier, réputé mondialement, met en valeur dans son travail, la continuité des traditions architecturales.

Lire aussi : Comment construire votre église en 10 étapes ?

Le diocèse a dévoilé quelques vues d’architecture et livré de premiers détails concernant la construction. L’église sera en pierre et pourra accueillir 500 paroissiens. Elle comprendra une chapelle, un cloître, un auditorium de 300 places et un presbytère pour les trois prêtres desservant l’ensemble paroissial. Contacté par Aleteia, le diocèse de Meaux précise que le projet s’inscrit dans une volonté de produire « un style architectural classique » permettant ainsi au sanctuaire chrétien d’être immédiatement identifiable. « L’église doit être un repère dans l’urbanisme, elle n’est pas au fond d’une cour, mais en front de rue », souligne-t-on au diocèse.

Diocèse de Meaux

Une nouvelle église pour répondre à de nouveaux besoin

En réalité, l’audace de ce projet ne se trouve pas dans le style architectural, mais dans le fait de proposer une présence chrétienne dans une ville nouvelle. En effet, le secteur représente des enjeux importants pour le diocèse. Le Val d’Europe est en pleine expansion démographique, la population est passée de 2.500 en 1992 à 35.000 habitants aujourd’hui et pourrait tripler d’ici 30 ans. Sans compter que 70% de la population qui y réside a moins de 40 ans. Mieux, les moins de 20 ans représente 40% de la population.

diocèse de Meaux

Pour répondre à ce besoin de nouvelle évangélisation, le diocèse a décidé de faire appel à la Fraternité missionnaire de prêtres pour la Ville (FMPV). La Fraternité a été créé en 1990 par le cardinal Lustiger pour permettre la mise à disposition de prêtres entre diocèses. Les clercs vivent une fraternité visible et forment les équipes pastorales.

Lire aussi : À ville nouvelle, église neuve !

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]