Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 04 décembre |
Sainte Barbe
home iconCulture
line break icon

Le premier hymne national polonais était une hymne mariale

Bogurodzica

©domaine public

Le tableau de Józef Brandt "Bogurodzica" (1909) représente les chevaliers polonais chantant l'hymne mariale.

Marzena Devoud - Publié le 03/05/19

Si la France, fille ainée de l'Église, a comme première sainte patronne la Vierge Marie, les Polonais, eux aussi, lui ont toujours été très attachés. Dans les moments décisifs de l'histoire, ils se sont toujours tournés vers Elle en lui demandant Sa protection. Aujourd'hui encore, lors des fêtes nationales, ils chantent "Bogurodzica", un hymne dédié à Marie. Il a été le premier hymne national dans l’histoire de la Pologne et est resté cher au cœur des Polonais et de Jean Paul II.

Le Bogurodzica, (en français Mère de Dieu, ndlr) a traversé l’histoire de la nation polonaise dès le Moyen Âge et jusqu’aujourd’hui. D’auteur inconnu, ce chant marial du Moyen Âge date probablement de la fin du XIe siècle et la transcription se situe vers 1407. Connu comme la plus ancienne hymne religieuse polonaise, elle est composée de deux strophes : la première s’adresse à la Vierge Marie, tandis que la seconde est tournée vers Jésus :

« Mère de Dieu, Vierge, Marie glorifiée par Dieu, De ton fils, notre Seigneur, Mère choisie, Marie! Convertis-nous, envoie-nous. Kyrie Eleison Fils de Dieu, par l’amour de ton Baptiste, Entends nos vœux, réponds aux intentions de l’homme. Écoute la prière que nous vous offrons, Et daigne nous donner ce que nous demandons: Sur terre, un pieux séjour, Après la vie, la demeure céleste. Kyrie Eleison »

Chantée sur une mélodie déjà existante transmise par les bénédictins du monastère suisse de Saint-Gall, Bogurodzica a longtemps été chantée a capella lors des offices liturgiques. Mais elle a également rapidement joué un grand rôle dans l’histoire de cette nation, marquée par les guerres et les insurrections. Hymne à l’identité nationale, elle devient celle du royaume à partir du XVe siècle.


WEB3-VIRGIN-MARY-BLESSED-MOTHER-PROCESSION-MALTA-NIGHT-shutterstock_125808908-Anibal-Trejo-Shutterstock-Editorial

Lire aussi :
Mai, le mois de Marie

Elle sera chantée notamment par les chevaliers polonais en 1410, avant la première bataille de Tannenberg gagnée contre les chevaliers Teutoniques, comme en 1444 pendant la bataille de Varna remportée sur les Turcs. Dès le XVe siècle, cette hymne à la fois mariale et nationale va également accompagner chaque couronnement des premiers rois de la grande dynastie Jagellonne.

Bogurodzica
©domaine public
La retranscription connue de l'hymne Bogurodzica date de 1407.

C’est alors que Bogurodzica devient le symbole de l’unité religieuse et patriotique de la Pologne. Sous le régime communiste et plus particulièrement pendant l’état de guerre instauré en 1981, elle est souvent chantée à la fin de la messe. Et encore aujourd’hui pendant les messes solennelles comme celles célébrées à l’occasion de la fête nationale de Pologne du 3 mai.

Un véritable Credo selon Jean Paul II

Jean Paul II, dont l’attachement marial a marqué toute sa vie sacerdotale, aimait particulièrement cette hymne. En s’adressant aux jeunes le 3 juin 1979 à Gniezno, au nord de la Pologne, à l’occasion de son premier voyage dans son pays natal en tant que souverain pontife, il a dévoilé pourquoi il était si attaché à cette prière : « Ce n’est pas seulement un hymne marial et national », mais avant tout « le premier Credo écrit en langue polonaise avec toutes les vérités principales de la foi », avait-il indiqué. Pour lui, ce chant ne représentait pas seulement un « monument de la littérature polonaise et religieuse mais un document de vie chrétienne. »

Les plus belles méditations de Jean Paul II sur Marie :


MARY

Lire aussi :
Quand les grands saints louent la Vierge Marie

Tags:
hymnepologne
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Mathilde de Robien
C’est aujourd’hui que débute la neuvaine nati...
saint sulpice messe
Agnès Pinard Legry
Une nouvelle jauge "contraignante" mais "appl...
WEB2-GENERAL-PIERRE DE VILLIERS-AFP-000_Z52AV.jpg
Agnès Pinard Legry
Général de Villiers : "Il faut être absorbeur...
La rédaction d'Aleteia
Le Conseil d'État somme le gouvernement de ré...
Sauvetage Kevin Escoffier Vendée Globe
Timothée Dhellemmes
"Ta vie était plus importante que notre Vendé...
Domitille Farret d'Astiès
Olivier Giroud a une bonne nouvelle à annonce...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement