Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Témoignages : des Français abasourdis mais plein d’espérance

Partager

Au lendemain du violent incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris, Aleteia a rencontré des passants venus constater l'ampleur des dégâts. Tous peinent à prendre la mesure de l'événement.

Ce ne sont pas des curieux, ni des passants et encore moins des badauds. Depuis qu’un incendie a violemment ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris, des centaines de Français et d’étrangers viennent voir la « vieille dame » qui veille sur Paris depuis plus de 850 ans. Beaucoup ont prié. Hébétés, sidérés, mais plein d’espérance, ils racontent à Aleteia leur part de Notre-Dame de Paris.

Rémy
54 ans, Stuttgart

« J’ai vu une énorme fumée, je n’ai pas pu croire que c’était Notre-Dame qui brulait. Je suis venu ce matin voir les lieux et heureux de voir le portail dans un bon état. Ça aurait pu être pire et absolument soulagé »

Rigéns
33 ans, Drancy

« C’est catastrophique, je suis abasourdi : c’est l’âme de la France, des catholiques. En tant que croyant c’est quelque chose qui m’a profondément attristé. » « Je suis dans le devoir de venir ici pour constater les dégâts et de voir comment je peux aider en tant que croyant et citoyen. Je suis vraiment triste mais ce matin c’est une grande joie de voir que la structure reste. On a réussi ! »

Anaïs
25 ans, Paris

« Sur le coup je n’y ai pas cru, je n’ai pas pensé que c’était aussi dramatique. Après un quart d’heure, à la suite des réactions, il fallait que je vienne. Hier soir j’ai donc assisté à ce désastre… Je n’en croyais pas mes yeux, surtout que je suis une passionnée d’histoire. Avant ce désastre, je n’ai pas réalisé la beauté de cette cathédrale et aujourd’hui je vois que nous avons perdu une grande part de notre histoire qui vient de partir en fumée. Quand j’ai appris que le feu était maîtrisé, j’étais soulagée. En plus de cela une partie des trésors à l’intérieur a pu être préservée ! »

Antoine
20 ans, Sud de la France

« Je suis choqué, triste. C’est comme si une part de nous partait en fait. En tant que catholique, un grand lieu de notre foi part : c’est désolant. Avec la Semaine sainte, cela a une tonalité encore plus importante. Hier soir nous avons pu avoir une pensée, une prière en famille pour Notre-Dame. Et ce matin, je ne pouvais pas aller autre part que venir ici pour voir l’état du sanctuaire. »

Anna
64 ans, Paris

« C’est une perte énorme… je n’ai pas pu dormir. Ce matin je suis ici pour constater par moi-même les dégâts. J’étais complètement triste, c’est une perte énorme pour Paris, les catholiques et tous les Français. À ma manière, j’ai pu me recueillir en allumant une bougie. Maintenant, cela va mettre beaucoup d’années à reconstruire cette merveille… j’espère, j’espère, j’espère que tout le monde va se mobiliser, cotiser pour la reconstruction. »

Bernadette
80 ans, Paris

« Horreur, comme j’habite à côté, j’ai eu de nombreux coups de téléphone : les gens étaient complètement retournés. Même les gens qui ne rentrent pas dans la cathédrale. C’est un soulagement ce matin. J’étais hier soir à prier dans les ruelles de Paris. Une personne a proposé de chanter et alors nous étions près d’une centaine à réciter le chapelet ou des chants à Marie. »

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]