Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 29 novembre |
Bienheureux Bernardo Francisco de Hoyos
home iconActualités
line break icon

Les réactions se multiplient après l’annonce du retrait du cardinal Barbarin

GABRIEL BOUYS / AFP

Bérengère Dommaigné - Publié le 20/03/19

« En invoquant la présomption d’innocence, [le pape François] n’a pas voulu accepter cette démission », a indiqué le cardinal Barbarin dans un communiqué publié ce 19 mars sur le site du diocèse de Lyon. Le primat des Gaules a également annoncé qu’il se mettait en retrait du diocèse. Cette décision n’a pas manqué de faire réagir de nombreuses personnes sur les réseaux sociaux et d’alimenter les conversations des Lyonnais. Retour sur une décision inédite qui trouble des catholiques.

Alors que le souverain pontife a refusé la démission que le cardinal Philippe Barbarin était venu lui présenter ce lundi au Vatican et que ce dernier a annoncé se mettre en retrait du diocèse de Lyon, de nombreuses personnes ont réagi pour faire part de leur surprise, leur incompréhension, leur colère ou encore le soutien. Florilège.




Lire aussi :
Le pape François refuse la démission du cardinal Barbarin

Connu des milieux catholiques, Erwan Le Morhedec, avocat et blogueur connu sous le nom de Koztoujours, apprécie que le Pape préserve la présomption d’innocence.

https://twitter.com/koztoujours/status/1108002172120326145

Un avis que partage le père Jean-Baptiste Nadler, prêtre de la communauté de l’Emmanuel :

Mais ce n’est pas l’opinion de tous. Pour François Beaudonnet, journaliste longtemps en poste à Rome, le Pape a perdu une formidable occasion d’appliquer la « tolérance zéro ».

Directeur de la rédaction de La Vie, Jean-Pierre Denis s’interroge sur la confusion que peut entraîner une telle décision.

Une position que ne partage pas la journaliste freelance Olivia Dufour qui « salue le recul du Pape qui est le seul à ne pas se faire embarquer » :

Par ailleurs, l’AFP révèle que les évêques de France s’étonnent également de cette situation. « Je ne m’attendais pas à ce scénario qui est intermédiaire entre les deux scénarios prévisibles, à savoir l’acceptation de sa démission par le Pape ou son refus », a indiqué Mgr Georges Pontier, soulignant que cette situation « inédite » résultait du « conflit entre deux exigences », celle de « respecter le cheminement de la justice » et celle de « se préoccuper du bien du diocèse de Lyon ».

Quant aux Lyonnais interrogés par Aleteia, cette double annonce laisse un goût mitigé. « Je suis surtout contente que le Pape ne suive pas la pression médiatique, et continue à apporter son soutien au cardinal », confie Dominique, catholique de 67 ans. « Mais je comprends aussi la décision du cardinal de se retirer, je pense que c’est plus sage et cela apaisera le climat, enfin je l’espère », ajoute-t-elle.

Car le climat chez les catholiques lyonnais est pesant en ce moment. C’est en tout cas ce que constate depuis 15 jours un curé de paroisse. « Nous avons eu ces dernières semaines beaucoup de personnes qui sont venues nous voir en colère, ou pour exprimer leurs doutes. Ce que je retiens de positif, c’est que oui, la parole se libère, et je leur dis de ne regarder que le Christ, qui doit être notre modèle ».

Un autre prêtre confirme : « Nos paroissiens souffrent de cette lumière mise sur leur diocèse, ils aimeraient sortir de l’actualité et travailler ensemble à trouver les bonnes attitudes et accueillir les victimes avec finesse ». Ce qui explique sans doute le succès de la soirée organisée par le diocèse de Lyon vendredi 15 mars dans l’église Saint Bonaventure avec la projection du film « Grâce à Dieu » suivie d’une rencontre avec une victime, une psychologue et Mgr Emmanuel Gobilliard, évêque auxiliaire de Lyon. « Le diocèse souffre, il est temps de tourner la page, cette décision intermédiaire est surprenante, je ne suis pas sûre qu’elle soit bien interprétée », confie inquiète, une autre personne interrogée par Aleteia.

Tags:
Cardinal BarbarinPape François
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Agnès Pinard Legry
Jauge de 30 personnes : les catholiques unis ...
Timothée Dhellemmes
"Ridicule", "pathétique", "humiliante"... la ...
Agnès Pinard Legry
Vent debout contre la jauge de 30 person...
Aliénor Goudet
La demande très spéciale que la Vierge Marie ...
Timothée Dhellemmes
Les évêques fustigent une décision "irréalist...
CATHEDRALE NOTRE DAME DE PARIS
Caroline Becker
Découvrez l'intérieur de Notre-Dame de Paris,...
Monseigneur Matthieu Rougé
Timothée Dhellemmes
Mgr Rougé : "C’est un manquement à la parole ...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement