Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 30 novembre |
Saint André
home iconCulture
line break icon

La valeur montante du folk-rock tourne un clip dans une cathédrale

© Screenshot Matt Corby

Matt Corby - Clip de Miracle love

Louise Alméras - Publié le 11/03/19

Matt Corby a fait ses armes dans les groupes chrétiens d’Australie. Le dernier titre, "Miracle love", de cette étoile montante de la scène folk-rock et indie est salué par la critique. Certains le surnomment même "God Matt Corby".

Au beau milieu de la cathédrale gothique de Manchester, Matt Corby, cheveux au carré et style épuré, tourne le clip de sa chanson Miracle love. Il est en ligne depuis le 27 février dernier.
Un chœur d’étudiants l’accompagne pour ce titre écrit pour sublimer les regrets et la nostalgie d’un amour perdu. Sa voix n’est pas passée inaperçue du milieu musical, qui salue une performance quasi envoûtante, en tout cas assez rare pour être distinguée du reste de ses pairs.

Tout juste âgé de 28 ans, ce passionné de surf et de nature a en effet déjà une belle carrière derrière lui. À seulement 17 ans, il chantait sur scène One desire, du groupe charismatique C3 Global Church, lors d’un rassemblement de prière de l’église Hillsong. Un exercice que de nombreux chanteurs australiens ont fait dans leur jeunesse. Il témoignait déjà d’une présence singulière et d’une sensibilité tout intérieure.

Influencé par le gospel, Jeff Buckley ou encore Lauryn Hill, Matt Corby parvient à des sonorités d’une intensité rare dans la scène actuelle du folk indie. Il détient également un contrôle vocal incroyable qui lui permet de mélanger timbres et vibrations avec une aisance peu commune, passant d’une voix de crooner à une voix presque féminine en un rien de temps. Il s’est hissé plusieurs fois en tête des charts australiens, son quatrième EP Into the flame (2011) était au 3e rang des singles ARIA, et en 2012 le chanteur fût certifié six fois Platinum au classement ARIA. Son single Brother (2011) et Resolution (2013) ont été élues chanson de l’année par le même classement.

S’il ne revendique pas une foi particulière, une spiritualité l’habite immanquablement. Celle-là même qui lui a permis d’interpréter avec une grande justesse les titres très connus Amazing grace et Hallelujah.

Tags:
Musique
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Agnès Pinard Legry
Jauge de 30 personnes : les catholiques unis ...
La rédaction d'Aleteia
Le Conseil d'État somme le gouvernement de ré...
Aliénor Goudet
La demande très spéciale que la Vierge Marie ...
CATHEDRALE NOTRE DAME DE PARIS
Caroline Becker
Découvrez l'intérieur de Notre-Dame de Paris,...
CHURCH
Agnès Pinard Legry
Une messe dimanche... trois scénarios possibl...
messe avec masques
Agnès Pinard Legry
Les églises sont "des lieux de contamination"...
Monseigneur Matthieu Rougé
Timothée Dhellemmes
Mgr Rougé : "C’est un manquement à la parole ...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement