Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 30 novembre |
Bienheureux Bernardo Francisco de Hoyos
home iconActualités
line break icon

"Père" et "mère" bientôt remplacés par "parent 1" et "parent 2" ?

© Unguryanu | Shutterstock

La rédaction d'Aleteia - Publié le 13/02/19

Ce mardi, l’assemblée nationale a adopté un amendement dans le cadre du projet de loi "sur l'école de la confiance" qui supprime les termes "père" et "mère" dans les formulaires scolaires, au profit de "parent 1" et "parent 2".

Est-ce la consécration de l’homoparentalité dans les formulaires scolaires ? Au cours de la séance publique du 12 février, l’Assemblée nationale a adopté en première lecture un amendement qui dispose que les formulaires scolaires devront désormais porter les mentions « parent 1 et parent 2 » et non plus « père et mère » (à 1’50’42 dans la vidéo qui suit). Selon la députée Valérie Petit (LREM), ceci « vise à ancrer dans la législation la diversité familiale des enfants dans les formulaires administratifs soumis à l’école ». « On a des familles qui se retrouvent face à des cases figées dans des modèles sociaux et familiaux un peu dépassés. Aujourd’hui, personne ne devrait se sentir exclu par des schémas de pensée un peu arriérés. Pour nous, cet article est une mesure d’égalité sociale », a argué pour sa part sa collègue Jennifer de Temmerman (LREM).

« Une pensée unique et politiquement correcte »

Le débat sur le projet de loi « pour l’école de la confiance » a débuté le 11 février et durera toute la semaine. Rappelons que l’amendement a été adopté en première lecture et que le texte n’a donc pas encore été adopté définitivement, en raison de la navette parlementaire. Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation, et Anne-Christine Lang (LREM), rapporteur du projet de loi, avaient pourtant donné un avis défavorable à cet amendement. Ils estimaient en effet que le changement réclamé ne relevait pas du domaine législatif. Le député Xavier Breton (LR) dénonce quant à lui un amendement relevant « d’une pensée unique et politiquement correcte qui ne correspond pas à la réalité ». Il a notamment précisé « qu’aujourd’hui, dans les unions célébrées, mariages ou Pacs, plus de 95% sont des couples homme-femme ». L’événement a agité les réseaux sociaux dès hier soir.


GENDER THIRD

Lire aussi :
Vers la reconnaissance d’un troisième sexe ?

Tags:
Assemblée nationaleecolehomosexualiteparents
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Agnès Pinard Legry
Jauge de 30 personnes : les catholiques unis ...
Aliénor Goudet
La demande très spéciale que la Vierge Marie ...
CATHEDRALE NOTRE DAME DE PARIS
Caroline Becker
Découvrez l'intérieur de Notre-Dame de Paris,...
CHURCH
Agnès Pinard Legry
Une messe dimanche... trois scénarios possibl...
Monseigneur Matthieu Rougé
Timothée Dhellemmes
Mgr Rougé : "C’est un manquement à la parole ...
La rédaction d'Aleteia
Le Conseil d'État somme le gouvernement de ré...
messe avec masques
Agnès Pinard Legry
Les églises sont "des lieux de contamination"...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement