Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Syrie : le père Dall’Oglio, otage depuis 5 ans, pourrait être vivant

@DR
Partager

Le père Paolo Dall’Oglio, prêtre jésuite enlevé en 2013 à Raqqa, en Syrie, pourrait être vivant. Selon les informations du Times, il serait, avec deux autres otages occidentaux, une monnaie d’échange pour permettre aux membres de Daech de se sortir de leur dernière poche désormais encerclé dans l’est syrien.

On est sans nouvelles du père Paolo Dall’Oglio depuis son enlèvement à Raqqa en 2013. Mais un article du Times du 7 février redonne espoir. D’après les informations du quotidien britannique, le prêtre serait encore en vie et serait toujours retenu par Daech dans l’est de la Syrie. Ce qui reste de l’État Islamique chercherait à conclure un accord avec les forces arabo-kurdes qui les entourent. En échange d’un passage sûr, les djhadistes seraient disposés à libérer trois otages occidentaux, dont Paolo Dall’Oglio. Le Vatican n’a pas confirmé l’information.

Lire aussi : Une prière pour les otages prêtres et religieux

Le père jésuite italien a passé trente ans en Syrie, notamment à Mar-Moussa où il a restauré un monastère qui accueille la communauté qu’il a fondé. Il a été enlevé en 2013 alors qu’il négociait la libération de plusieurs otages à Raqqa, le fief de Daech. Depuis 2013, le sort du prêtre à fait l’objet de nombreuses informations contradictoires. En juin 2014, l’association syrienne de défense des droits de l’homme annonçait que le père Paolo Dall’Oglio avait été tué deux heures après sa capture, citant une source proche de Daech. De son côté l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH) assurait que le prêtre était toujours en vie et que le l’organisation État islamique avait demandé une rançon.

Le Pape est intervenu à de nombreuses reprises

Le pape François a manifesté à plusieurs reprises sa préoccupation sur le sort du père Dall’Oglio. En janvier dernier, le souverain pontife a reçu en audience privé la mère, les quatre sœurs et un frère du père Dall’Oglio. En juillet 2015, deux ans après l’enlèvement du jésuite en Syrie, le pape François a lancé un appel solennel pour soutenir le clergé prit en otage en Syrie et notamment le père Dall’Oglio.

 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]