Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 19 octobre |
Saint Isaac Jogues
Aleteia logo
home iconActualités
line break icon

Pour Noël, quels projets pour les chrétiens de Syrie ?

Ismael Martinez Sanchez / AED

Domitille Farret d'Astiès - Publié le 15/12/18 - Mis à jour le 15/12/18

Présente dans de nombreux pays, l’AED (Aide à l’Église en Détresse) est une œuvre internationale qui a pour mission d'aider les chrétiens en détresse. En ce moment, elle agit tout particulièrement pour les chrétiens de Syrie.

En cette période de l’Avent, l’AED se donne pour objectif d’apporter une aide toute spéciale aux Syriens avec différents projets à court ou à plus long terme. Le but de l’association n’est pas seulement d’apporter une réponse à la crise humanitaire que traverse le pays, mais aussi d’empêcher la disparition de la présence chrétienne dans cette région du monde. Alors que la crise syrienne dure depuis plus de sept ans, les civils continuent à en subir les conséquences et leurs besoins sont immenses. La situation de certaines familles est dramatique. Selon l’AED, près de 5,5 millions de Syriens, dont la moitié de chrétiens, ont dû fuir leur pays. Plus de 200 églises et bâtiments paroissiaux ont été abîmés ou détruits tandis que 6.000 maisons de familles chrétiennes ont été anéanties.


RAQA CROSS

Lire aussi :
Un an après la chute de Raqqa, quel avenir pour la Syrie ?

Grâce à l’aide de l’AED, « nous allons célébrer Noël joyeusement, enfin chez nous », confie Evon Hajjar, la grand-mère de la famille Houdaib. « Nous ne pourrons pas avoir d’arbre de Noël parce que cela coûte très cher. Les prix sont en hausse en raison de la grave crise économique que nous vivons, poursuit Marwan, son fils. Mais pour nous, c’est un énorme cadeau que d’être à nouveau ensemble à la maison ».

Pour Mgr Samir Nassar, archevêque maronite de Damas, « les enfants de Syrie sont les premières victimes de cette terrible guerre ». En ce mois de décembre, l’AED a lancé une grande campagne intitulée « Des bougies pour la paix en Syrie » afin de venir en aide aux plus jeunes, campagne soutenue par le pape François lui-même. Symboliquement, des milliers d’enfants ont allumé des bougies en priant pour la paix dans leur pays. L’AED souhaite financer 15 millions d’euros de projets dans différents domaines, de l’aide d’urgence à la reconstruction en passant par l’assistance pastorale, les bourses d’étude ou le matériel scolaire. Des projets destinés en particulier aux enfants.

Lait, fioul : une aide très concrète

Le lait est reconnu pour comporter de nombreux éléments nutritifs bons pour le développement de l’enfant. Ainsi, dans le diocèse de Lattaquié, le projet « Goutte de lait » permettra d’offrir du lait à 750 familles durant une année complète. Dans l’archidiocèse de Hassake-Nisibi-Sir, 575 familles ne sont pas en mesure d’acheter du fioul pour se chauffer pendant l’hiver et sont contraintes d’utiliser des combustibles toxiques comme des sacs en plastique ou du charbon. Un projet a été donc monté afin de financer l’achat de 200 litres de fioul par famille. À Damas, encore, alors que de nombreuses écoles ont été détruites dans le pays, Mgr Samir Nassar demande à l’AED d’aider 160 élèves chrétiens en leur octroyant une bourse de 30 dollars par an. En effet, si avant la guerre, une salle de classe accueillait 28 élèves, ils sont aujourd’hui 50, voire 60 enfants, à être regroupés dans une seule pièce. « Notre Église est appelée à agir pour aider les jeunes se trouvant dans les situations les plus précaires à pouvoir au moins terminer leurs études », lance le prélat.




Lire aussi :
Les bons samaritains de la Vallée des Chrétiens en Syrie

De nombreux autres projets existent, comme le site web arabe d’évangélisation aveomaria.com, un outil de catéchèse précieux pour les catholiques arabophones, des bourses d’études pour les étudiants d’Alep, ou encore le cours du Bon Samaritain, un nouveau projet visant à former des personnes qui pourront ensuite aider et guérir les personnes souffrant de détresse psychologique, en particulier les enfants. Une aide qui change « vraiment la vie », selon Rasha, une jeune femme syrienne. « C’est une expérience très spirituelle pour nous de voir que le monde entier essaie de soutenir les gens ; c’est la main de Dieu qui agit », affirme-t-elle, avant d’exprimer son souhait que tout le monde soit de retour chez soi pour célébrer Noël. En cette période où l’Église célèbre Dieu fait homme, saura-t-on faire la place aux plus petits ?

En partenariat avec l’AED

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Frankie & Royce wedding
Lauriane Vofo Kana
77 ans après, elle renouvelle ses vœux de mariage… avec une robe ...
2
Mathilde de Robien
Sept idées reçues sur la chasteté
3
Bracelet Marie-Antoinette
Marzena Devoud
L’émouvante histoire du bracelet de Marie-Antoinette
4
Camille Dalmas
Jean Castex reçu par le pape François
5
Mathilde de Robien
Rapport Sauvé : au cœur de la souffrance, des témoignages chargés...
6
Père Jacques de Longeaux
La réponse de Jésus à la tentation du pouvoir
7
Mathilde de Robien
Les questions à se poser pour savoir si on aime vraiment
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement