Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Michael Schumacher « sent que des personnes aimantes l’entourent »

MICHAEL SCHUMACHER
CARMEN JASPERSEN I DPA I dpa Picture-Alliance
Michael Schumacher et son épouse, Corinna, lors du Nürburgring, un circuit automobile situé à Nürburg (Allemagne), le 21 juillet 2007.
Partager

Mgr Georg Gänswein, qui s’est rendu au chevet de Michael Schumacher récemment, s’est confié au magazine Bunte sur ce qui anime l’ancienne star de formule 1.

Le 29 décembre prochain marquera le cinquième anniversaire du terrible accident de Michael Schumacher sur une piste de ski de Méribel, une station située dans les Alpes françaises. Au cours de ces cinq années, peu d’information ont circulé sur l’état de santé de l’ancien leader de l’équipe Ferrari et septuple champion du monde.

La famille, un « nid protecteur »

C’est Mgr Georg Gänswein, préfet de la Maison pontificale, qui en a récemment donné dans un entretien accordé au magazine people Bunte. En effet, il s’est rendu au chevet de Michael Schumacher. « Il sent que des personnes aimantes l’entourent et qui, Dieu merci, éloignent le public trop curieux. Une personne malade a besoin de discrétion et de compréhension», a confié le prélat. « Je me suis assis en face de lui, j’ai l’ai touché avec mes mains et je l’ai regardé. Son visage est toujours celui de Michael Schumacher, il est seulement devenu un peu plus fort ». Il a également tenu a souligné le rôle central que joue sa « famille », véritable « nid protecteur dont Michael [Schumacher] a désespérément besoin » et dont Corinna (sa femme, ndlr) est « l’âme ».

Mgr Georg Gänswein, a rappelé que Corinna et ses enfants s’étaient rendus à Rome à l’été 2017 et avaient été reçus par le pape François. Affirmant être en contact régulier avec eux, il a déclaré : « J’inclus Michael Schumacher et sa famille dans mes prières. Noël est la fête de la naissance du Christ, de l’amour divin fait de l’homme. Noël est la fête de la naissance du Christ, l’incarnation de l’amour divin. Il est important de la savoir et de le sentir ».

Cliquez sur la première image pour découvrir ces légendes du sport qui rendent grâce après un exploit :

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]