Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

La belle histoire qui a donné son nom au cœur de Londres

© Wikipédia
Gare de Charing Cross (Londres).
Partager

Connaissez-vous l'histoire d'Éléonor de Castille, la femme du roi d'Angleterre Édouard Ier Plantagenêt ? Elle a donné son nom à un quartier, Charing Cross, considéré comme le cœur de Londres et comme le point zéro au Royaume-Uni.

Éléonore de Castille, épouse bien-aimée du roi d’Angleterre Édouard Ier Plantagenêt, décède le 4 décembre 1290. Mariés dès leur plus jeune âge en 1524, ils avaient respectivement 13 et 15 ans, les deux jeunes gens ont eu pas moins de seize enfants, dont le futur Édouard II. À la mort de sa femme, Édouard Ier est inconsolable, car encore très amoureux.

Le roi écrit notamment : « Ma harpe est en deuil ; en vie, je l’aimais tendrement ; morte, je ne puis cesser de l’aimer ». Il demande alors que l’on dresse des croix et fait peindre son portrait sur la route du convoi funéraire en direction de l’abbaye de Westminster, qui doit marquer un arrêt à douze endroits différents.

Ces croix n’ont pas toutes traversé le temps mais l’ont peut encore voir la copie de l’une d’entre elles à Londres devant la gare de Charing Cross, située dans le quartier du même nom. « Charing Cross » serait d’ailleurs issu, selon certains interprètes, d’une déformation du français du XIIIe siècle, « chère reine », qui était alors en usage à la cour d’Angleterre. Le lieu où se trouve la croix d’Éléonore est considéré comme le cœur de Londres. C’est aujourd’hui le point kilométrique zéro du Royaume-Uni.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]
Les lecteurs comme vous contribuent à la mission de Aleteia

Depuis notre création en 2012, le nombre de lecteurs de Aleteia a augmenté rapidement dans le monde entier. Notre équipe est déterminée à proposer des informations qui enrichissent et inspirent la vie de nos lecteurs avec une dimension catholique. C'est la raison pour laquelle nous voulons que nos articles soient gratuits et librement accessibles à tout le monde, mais pour ce faire, nous avons besoin de votre aide. Un journalisme de qualité a un coût (que la publicité sur Aleteia ne peut couvrir entièrement). C'est pourquoi des lecteurs comme VOUS font une différence majeure en faisant un don d'à peine 3 euros par mois.