Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 29 juillet |
Sainte Marthe
home iconAu quotidien
line break icon

La belle histoire qui a donné son nom au cœur de Londres

© Wikipédia

Gare de Charing Cross (Londres).

Rachel Molinatti - Publié le 03/12/18

Connaissez-vous l'histoire d'Éléonor de Castille, la femme du roi d'Angleterre Édouard Ier Plantagenêt ? Elle a donné son nom à un quartier, Charing Cross, considéré comme le cœur de Londres et comme le point zéro au Royaume-Uni.

Éléonore de Castille, épouse bien-aimée du roi d’Angleterre Édouard Ier Plantagenêt, décède le 4 décembre 1290. Mariés dès leur plus jeune âge en 1524, ils avaient respectivement 13 et 15 ans, les deux jeunes gens ont eu pas moins de seize enfants, dont le futur Édouard II. À la mort de sa femme, Édouard Ier est inconsolable, car encore très amoureux.

Le roi écrit notamment : « Ma harpe est en deuil ; en vie, je l’aimais tendrement ; morte, je ne puis cesser de l’aimer ». Il demande alors que l’on dresse des croix et fait peindre son portrait sur la route du convoi funéraire en direction de l’abbaye de Westminster, qui doit marquer un arrêt à douze endroits différents.




Lire aussi :
Louis et Marie Quattrocchi, le premier couple béatifié

Ces croix n’ont pas toutes traversé le temps mais l’ont peut encore voir la copie de l’une d’entre elles à Londres devant la gare de Charing Cross, située dans le quartier du même nom. « Charing Cross » serait d’ailleurs issu, selon certains interprètes, d’une déformation du français du XIIIe siècle, « chère reine », qui était alors en usage à la cour d’Angleterre. Le lieu où se trouve la croix d’Éléonore est considéré comme le cœur de Londres. C’est aujourd’hui le point kilométrique zéro du Royaume-Uni.

Tags:
CoupleRoyaume-Uni
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Christophe Dickès
Traditionis Custodes : « La diversité des rites fait la richesse ...
2
POPE FRANCIS
La rédaction d'Aleteia
Une indulgence plénière accordée ce dimanche 25 juillet
3
MSZA TRYDENCKA
Mgr Dominique Rey
« Nous devons tous recevoir “Traditionis Custodes” dans l’obéissa...
4
ELDERLY MAN
Philip Kosloski
Ce psaume qui souligne avec justesse la beauté de la vieillesse
5
HAPPY
La rédaction d'Aleteia
La prière des grands-parents
6
La rédaction d'Aleteia
Traditionis Custodes : l’appel de jeunes « tradis » au pape...
7
MARIAGE
Timothée Dhellemmes
Pass sanitaire : quelles sont les règles pour les mariages ?
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement