Aleteia
Dimanche 25 octobre |
Saints Crépin et Crépinien
Actualités

Le Pape demande pardon à une femme défigurée par son mari

FILOMENA LAMBERTI

Rai News

Domitille Farret d'Astiès - avec I.Media - Publié le 26/11/18

Le 25 novembre est la date choisie par les Nations Unies pour la Journée internationale contre les violences faites aux femmes. C'est ce jour qu'a choisi Filomena Lamberti, une Italienne victime de violences conjugales, pour lire publiquement une lettre que le pape François lui a adressé.

« Je vous demande pardon, prenant sur moi le fardeau d’une humanité qui ne sait pas demander pardon à ceux qui, dans l’indifférence générale, se trouvent quotidiennement offensés, piétinés et marginalisés ». C’est par ces mots percutants que le pape François s’est adressé à Filomena Lamberti, une femme de 58 ans, défigurée à l’acide par son mari. Il y a quelques mois, elle a raconté son histoire dans un livre intitulé Une autre vie. En juin dernier, le pontife argentin lui a envoyé une lettre en réponse, qu’elle a choisi de lire publiquement dimanche 25 novembre sur le plateau d’une émission diffusée sur Rai 1 (la première chaîne de télévision publique italienne), à l’occasion de la Journée internationale contre les violences faites aux femmes.

Une « gifle à l’indifférence »

Pendant 35 ans, Filomena a subi les violences et le despotisme d’un époux rongé par la jalousie. Voyant son fils reproduire les gestes violents de son père sur sa fiancée, elle a demandé le divorce. Son mari l’a alors aspergée d’acide au visage durant son sommeil, la défigurant ad vitam malgré de nombreuses opérations chirurgicales.


Charlotte Jousseaume

Lire aussi :
« Nous avons besoin d’une profonde alliance entre l’homme et la femme »

« Je prie pour vous afin que le courage qui vous a rendu une beauté singulière soit une gifle à l’indifférence », a ajouté le pontife. Cette mère de famille originaire de Salerne (Italie) confie combien elle a été émue en recevant cette lettre. « Ce ne sont pas des mots écrits au hasard, mais par le pape François en personne. C’est une lettre que je conserve jalousement et qui me donne la force d’avancer », déclare-t-elle. Un témoignage édifiant.

François, un pape plein de tendresse avec les plus faibles et les malades

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Tags:
femmesPape Françoistémoignageviolence
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
pope francis with a mask
I.Media
Ce que le pape François a vraiment dit sur l'...
Domitille Farret d'Astiès
Elles ont appris à les aimer : ces ...
Domitille Farret d'Astiès
"La France a un incroyable talent" : une fami...
Camille Dalmas
Derrière la phrase du Pape sur les homosexuel...
Freira renova votos religiosos de manhã e morre à noite
La rédaction d'Aleteia
Kenya : sœur Caroline renouvelle ses vœux le ...
Edifa
Sexualité : comment raviver le désir quand il...
Marzena Devoud
Le rituel matinal du pape François avant de s...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement