Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 29 novembre |
Sainte Catherine Labouré
home iconSpiritualité
line break icon

Les Fils de la Charité, un siècle au service des plus pauvres

FOOTBALL CITY

Lex Shi I Shutterstock

Domitille Farret d'Astiès - Publié le 29/10/18

En 2018, la congrégation des Fils de la Charité fête les 100 ans de sa fondation. L'occasion de découvrir le charisme de cette communauté tournée vers les périphéries.

Cité de La Grande Borne, entre Grigny et Viry-Châtillon (Essonne), à quelques pas de l’autoroute A6. Un vaste ensemble de près de 3.700 logements, qui compte quelque 13.000 habitants. Ici, le chômage chez les 15-24 ans est supérieur à 40%. Drogue, violence et trafics divers font partie de la vie quotidienne. La misère sociale n’est pas un euphémisme, c’est une réalité. Et pourtant, c’est bien ici qu’habitent en fraternité quelques Fils de la Charité, au milieu des habitants de la cité. Engagés dans le quartier, ils s’occupent de la paroisse Notre-Dame-de-Toute-Joie et animent différents mouvements ainsi que l’aumônerie, sans oublier d’aller à la rencontre des uns et des autres. Pourquoi ? Pour vivre l’Évangile selon l’inspiration de leur fondateur, le père Jean-Émile Anizan, qui souhaitait évangéliser le monde ouvrier et les quartiers populaires et vivre une vraie proximité avec le peuple.




Lire aussi :
Banlieues : ces initiatives qui sont de vraies sources d’espérance

L’ordre qu’il a fondé, qui fête cette année ses 100 ans, est fort de 144 membres, religieux prêtres et frères, vivant en petites communautés. Leur place est auprès de « ceux que notre pape François appelle les périphéries », explique le père Kouame Say, supérieur général de la congrégation, qui parle d’être « au coude à coude avec les petits dans nos cités ». Missionnaires de cœur, les frères sont présents dans douze pays du monde, sur quatre continents, aussi bien dans le quartier de Quezon City, aux Philippines, qu’à Saint-Ouen, en Seine-Saint-Denis. Toujours auprès des plus humbles.

Tags:
anniversairepauvretesocial
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Agnès Pinard Legry
Jauge de 30 personnes : les catholiques unis ...
Timothée Dhellemmes
"Ridicule", "pathétique", "humiliante"... la ...
Agnès Pinard Legry
Vent debout contre la jauge de 30 person...
Timothée Dhellemmes
Les évêques fustigent une décision "irréalist...
Monseigneur Matthieu Rougé
Timothée Dhellemmes
Mgr Rougé : "C’est un manquement à la parole ...
CATHEDRALE NOTRE DAME DE PARIS
Caroline Becker
Découvrez l'intérieur de Notre-Dame de Paris,...
messe avec masques
Agnès Pinard Legry
Les églises sont "des lieux de contamination"...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement