Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 27 février |
Saint Grégoire de Narek
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

« L’indifférence tue », car elle exprime au fond le « désintérêt pour la vie »

POPE FRANCIS AUDIENCE

Antoine Mekary | ALETEIA | I.MEDIA

I.Media - publié le 17/10/18

Le "désintérêt" pour autrui est un premier pas vers l'homicide, a affirmé le pape François le 17 octobre 2018 lors de l'audience générale tenue sur la place Saint-Pierre au Vatican.

Sans donateurs, l’avenir d'Aleteia s’écrit en pointillé.
Pour qu'Aleteia reste gratuit et pour faire rayonner l’espérance qui est en vous,
faites un don à Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec déduction fiscale)

Pour le pape François, cela s’explique par le fait que l’homme a une “vie noble, très sensible” et que sa personne ne se limite pas à son être physique. « Pour offenser l’innocence d’un enfant, il suffit d’une phrase inopportune », a-t-il illustré. De même un « geste de froideur » peut « blesser » une femme, ignorer un homme suffit à « l’annihiler », tandis que refuser d’accorder sa confiance à un jeune peut lui « briser le cœur ». « L’indifférence tue », car elle exprime au fond le « désintérêt pour la vie ».

[script_connatix_id_article cnx-video= »609140″ token= »f646f46f-d6b8-41ee-a9bd-d922ad183fa9″ /]

Pour le pape François, cela s’explique par le fait que l’homme a une “vie noble, très sensible” et que sa personne ne se limite pas à son être physique. “Pour offenser l’innocence d’un enfant, il suffit d’une phrase inopportune”, a-t-il illustré . De même un “geste de froideur” peut “blesser” une femme, ignorer un homme suffit à “l’annihiler”, tandis que refuser d’accorder sa confiance à un jeune peut lui “briser le cœur”. “L’indifférence tue”, car elle exprime au fond le “désintérêt pour la vie”.


POPE FRANCIS GENERAL AUDIENCE

Lire aussi :
Les mots du Pape et les maux humains

A rebours de cette attitude meurtière, a soutenu le chef de l’Eglise catholique, les hommes doivent se reconnaître “gardiens les uns des autres”. Ne pas faire le mal ne suffit pas : il faut “prendre soin, valoriser, inclure et pardonner”. “la vie humaine a besoin d’amour”, et en premier lieu de la forme transmise par le Christ, c’est-à-dire la miséricorde. Sans celle-ci, a déclaré le pontife, “aucun de nous ne peut survivre (…) car nous avons tous besoin du pardon”. Le cinquième commandement est donc un appel à vivre “selon le Christ”.

Tags:
Audience généralePape FrançoisVatican
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Faites du soutien de notre mission votre effort de Carême 2024.

Notre mission ? Offrir une lecture chrétienne de l’actualité et transmettre l’espérance du Christ sur le continent numérique.

Nous sommes les missionnaires du XXIème siècle : accompagnez-nous par vos dons !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts.

(avec déduction fiscale)
ASSISE-Ictus-x-Aleteia.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement