Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!
Aleteia

Musique : Theoû Xárisma, le nouveau groupe à suivre ?

Partager

Pop ou rock, la musique chrétienne a le vent en poupe ! À la suite des célèbres groupes « Glorious » ou « Dei Amoris Cantores », d’autres formations musicales pointent le bout de leur nez. À l’instar de « Theoû Xárisma ».

« C’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu », peut-on lire dans la lettre de saint Paul aux Éphésiens. C’est ce « don de dieu » que veut célébrer Theoû Xárisma, (mots grecs signifiants « la grâce de Dieu ») tout jeune groupe musical chrétien formé d’un chœur d’une vingtaine de personnes, fondé par Jacques Montagne (25 ans) et Jean de la Charie (23 ans) il y a tout juste un an. Musiciens autodidactes et passionnés de chant, ils veulent rendre témoignage de la douceur de Dieu dans leur vie. « Theoû Xárisma est un hymne à la vie pleinement vécue dans la lumière de la foi, de ce “don de Dieu” trop grand pour ne pas joyeusement déborder : voilà le cœur de notre chœur ! », confie Jacques Montagne à Aleteia.

Mais pas question pour eux d’être une pale copie des autres groupes chrétiens qui fleurissent partout en France. Loin du rythme pop de Glorious et plus proche du style polyphonique de Dei Amoris Cantores, ils se démarquent dans l’écriture de leurs chants. « Les morceaux qui composent ce premier album Le don de Dieu proposent de suivre le chemin spirituel d’une âme qui cherche Dieu en six étapes », explique Jacques Montagne. Ainsi, chaque chant, composé en français, se suit et se répond. « Nous ne voulions pas faire une simple compilation. Notre but est d’enrichir la foi de l’auditeur en suivant un chemin spirituel ». Leur mot clé ? La communion chantante des saints. « Nous nous sommes inspirés des écrits de grands saints, comme saint Augustin, saint Jean Paul II… Nous voulions que chaque expérience de ces grandes figures fasse écho à la vie des gens et enrichisse leur foi », détaille Jacques Montagne.

Totalement a cappella et inspiré des chants sacrés polyphoniques, le style se veut à la fois traditionnel et moderne. « Si la polyphonie puise ses racines dans le grégorien, nous donnons un rythme plus moderne à nos chants ». Fort d’une équipe d’une trentaine de jeunes passionnés de musique (compositeurs, paroliers et chanteurs), le groupe a déjà enregistré seize chants. Le premier morceau « Où demeures-tu » marque l’ouverture du cheminement de l’âme à la lumière des textes de saint Augustin. Si l’album n’est pas encore disponible — quelque extraits sont à découvrir sur leur site officiel — il est cependant possible de découvrir ce tout jeune chœur lors d’un concert à l’église Saint-Séverin (Paris), le 10 novembre à 20h.