Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

À Aix-en-Provence, une église pour les catholiques de langue arabe

NOTRE DAME CONSOLATION
Partager

Dès le mois de septembre, la chapelle de la Consolation, située à Aix-en-Provence, est confiée à l’Église syriaque maronite. La messe solennelle de réouverture sera célébrée ce 8 septembre et un prêtre maronite viendra s’y installer dès mi-octobre.

Les Églises orientales ont l’âge du christianisme. C’est en Orient que l’Église est née et c’est depuis l’Orient qu’elle s’est étendue à tout l’Empire. Si les rites diffèrent, la foi en Jésus-Christ demeure. À Aix-en-Provence, la chapelle de la Consolation, ancienne chapelle de l’Hôpital, vient ainsi d’être confiée à l’Église syriaque maronite.

Une messe solennelle de réouverture sera célébrée ce samedi 8 septembre, à 11h30, en présence de Mgr Maroun Nasser Gemayel, évêque de l’Éparchie de Notre-Dame-du-Liban de Paris des Maronites de France, et de Mgr Christophe Dufour, évêque d’Aix et Arles. « C’est une grâce pour notre paroisse d’avoir la possibilité de découvrir la richesse de la liturgie et de la spiritualité de l’Orient chrétien », se félicite le diocèse.

Un prêtre maronite viendra dès la mi-octobre s’installer au presbytère de la cathédrale pour œuvrer pour cette communauté et pour servir également sur la paroisse Saint-Sauveur, la paroisse voisine.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]