Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

En Colombie, une incroyable cathédrale sculptée dans le sel

SALT
Partager

À 50 kilomètres de Bogota, la capitale de la Colombie, la petite ville de Zipaquira abrite la "Catedral de Sal", une exceptionnelle cathédrale souterraine érigée en 1995. Unique au monde, elle a été entièrement creusée dans le sel. Quand Dieu se rencontre sous terre.

Cliquez ici pour ouvrir le diaporama

Que l’on soit chrétien, athée ou agnostique, la cathédrale de sel de Zipaquira ne laisse pas indifférent. Sa contemplation provoque une myriade d’émotions, allant de l’admiration au recueillement, de la plénitude à la gratitude. Considérée comme un bijou d’architecture moderne, la cathédrale de sel de Zipaquira est classée au patrimoine mondial de l’Unesco.

Son histoire est étroitement liée à celle de la population locale, les Muiscas et les Chibchas. Depuis des siècles et bien avant l’arrivée des conquistadors d’Espagne, ils ont extrait le sel de cette région minière, autant pour leurs besoins alimentaires que pour leurs échanges commerciaux.

C’est en 1932, comme l’a rappelé à Aleteia le responsable de l’entretien de la cathédrale, Raul Alfonso Galeano Martinez, qu’un gouffre souterrain a été transformé en chapelle. La dévotion chrétienne des mineurs était telle que celle-ci a par la suite été agrandie pour en faire une cathédrale.

Un joyau de design moderne

Inaugurée en 1954, la première église a été décrite comme « une œuvre monumentale et indescriptible, qui ne pouvait être inspirée que par Dieu ». Les ornements et les finitions sont en effet impressionnants. L’édifice abrite par exemple des fresques de Notre Dame du Rosaire de Guasa, la patronne du lieu, plus connue sous le nom de Virgen Morita ou de Vierge Noire.

Mais l’exploitation industrielle de la mine a engendré des problèmes de structures qui ont nécessité la fermeture de la cathédrale en 1992. Une nouvelle construction a alors été entreprise. Parmi 44 projets envisagés, c’est le design d’un architecte colombien, Roswell Gravito Pearl, qui a été choisi.

Un lieu mystique et majestueux

En reprenant les caractéristiques principales de l’ancienne église, Roswell Gravito Pearl a réussi à donner à la cathédrale un caractère tout à la fois mystique, religieux et majestueux. Atteignant une superficie de 8 550m2 (elle couvre 10 hectares sur trois niveaux), la seconde cathédrale a été creusée à 180 mètres sous terre. L’un de ses joyaux est incontestablement le chemin de croix, un parcours de 386 mètres de long, qui invite à la méditation des quatorze stations de la Passion et de la mort du Christ.

Trois grandes nefs, longues de 80 mètres, évoquent respectivement la naissance, la vie, la mort et la résurrection de Jésus. Au chœur de la cathédrale figure une croix immense de 16 mètres de haut pouvant être contemplée sous différents angles. Quatre colonnes ont été édifiées à ses côtés, représentant les quatre évangélistes. La Creación del Hombre, une sculpture en marbre de Carlos Enrique Rodríguez Arango, rend hommage à Michel-Ange et à ce qu’il a accompli à la chapelle Sixtine. Les œuvres d’autres artistes colombiens se donnent également à découvrir dans la cathédrale telles que La Pieta et la Sainte Famille, un dôme imposant qui se dresse vers le ciel, l’Archange, la chapelle du Saint-Sacrement, le narthex, sans oublier les labyrinthes qui symbolisent les pénitences des infidèles.

Une rencontre de Dieu sous terre

De nombreuses messes sont célébrées dans la cathédrale (elle peut recevoir quelque 800 fidèles chaque dimanche pour la célébration eucharistique), notamment durant les temps forts de la liturgie de l’Église tels que la Semaine Sainte et Noël, où se tiennent également de nombreux concerts de musique sacrée. Parce qu’elle s’impose comme un lieu de ferveur et de recueillement, de nombreux habitants de Zipaquira n’hésitent pas à dire de la Cathédrale de sel qu’elle permet « la rencontre de Dieu sous la terre » !

Découvrez cette surprenante cathédrale de Sel de Zipaquira en cliquant sur le diaporama :

Tags:
colombie
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]
Pour que la lumière continue à briller dans l'obscurité

Depuis notre création en 2012, le nombre de lecteurs de Aleteia a augmenté rapidement dans le monde entier. Notre équipe est déterminée à fournir des articles qui enrichissent, inspirent et informent votre vie catholique. C'est la raison pour laquelle nous voulons que nos articles soient librement accessibles à tout le monde, mais pour ce faire, nous avons besoin de votre aide. Un journalisme de qualité a un coût (que la publicité sur Aleteia ne peut couvrir entièrement). C'est pourquoi des lecteurs comme VOUS font une différence majeure en faisant un don d'à peine 3 euros par mois.