Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aleteia

Les arbres et leur belle signification dans la Bible

Shutterstock
Partager

Depuis les origines, les hommes et les arbres entretiennent un lien très particulier. La beauté des arbres multiples de la Création abonde sur la terre.

L’arbre est refuge, il est symbole de fécondité. Dressé vers le ciel, profondément enraciné dans le sol, l’arbre est aussi le symbole de l’homme sage qui respecte la terre et regarde Dieu. Utile et précieux, l’arbre est quotidiennement utilisé par l’homme en lui rendant d’innombrables services.

Un lien entre Dieu et les hommes

L’arbre est un lien entre Dieu et les hommes. Dieu parle à travers sa Création, et tout particulièrement par les nombreux symboles que nous offrent les Écritures. L’arbre est tout d’abord le symbole de la foi. Celui qui met en Dieu sa foi et son espérance est protégé par Lui : « Béni soit l’homme qui met sa foi dans le Seigneur, dont le Seigneur est la confiance. Il sera comme un arbre, planté près des eaux, qui pousse, vers le courant, ses racines. Il ne craint pas quand vient la chaleur : son feuillage reste vert. L’année de la sécheresse, il est sans inquiétude : il ne manque pas de porter du fruit. » (Jr 17, 8)

Découvrez les symboles les plus inspirants des arbres cités dans la Bible :

Tags:
Bible
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]