Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aidez-nous à garder la lumière allumée.
ENGAGEZ-VOUS
Aleteia

Certains avortements sont pour le Pape un eugénisme en « gants blancs »

POPE FRANCIS GENERAL AUDIENCE
Antoine Mekary | ALETEIA | I.Media
Partager

Certains avortements aujourd'hui représentent une forme d'eugénisme mais avec "des gants blancs", a fustigé le pape François lors d'une audience avec des membres du Forum des associations familiales au Vatican, le 16 juin 2018.

Pour le pape François qui a totalement improvisé ses déclarations, les enfants reçus « comme Dieu les envoie », représentent un « don immense ». Mais de nos jours, « renvoyer » l’enfant quand « il ne va pas bien », est presque devenu « une mode ». À tel point que « l’on ne voit plus de nourrices » à cause du protocole actuel de certains médecins qui proposent l’avortement, a-t-il profondément regretté.

« L’homicide des enfants pour résoudre une vie tranquille », a prévenu le pontife, se fait au « détriment d’innocents ». « Au siècle dernier, tout le monde était scandalisé par ce que faisaient les nazis pour veiller à la pureté de la race. Aujourd’hui nous faisons la même chose en gants blancs », a-t-il fustigé, suscitant de francs applaudissements.

Une « seule » famille à l’image de Dieu

Réagissant également sur la question de la famille, le pape a observé que « l’on parle de familles diversifiées, comme s’il y en avait différents types. « Mais la famille, à l’image de Dieu, homme et femme, il n’y en a qu’une seule », a-t-il solennellement déclaré, provoquant de nouveaux applaudissements. En permettant à l’homme et la femme de ne faire qu’une seule chair, Dieu leur permet d’être « à Son image ». C’est pourquoi le mari et son épouse sont « l’icône de Dieu ».

On observe « tant » d’hommes et de femmes fonder une famille et se marier « comme s’ils jouaient à la loterie », a également déploré le Souverain pontife. Ceux-là, a-t-il estimé, misent tout sur le hasard et se tiennent prêts à tout annuler et « recommencer » si cela ne fonctionne pas entre eux. Cette perception du mariage, selon lui, est une « superficialité ».

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]

Des millions de lecteurs à travers le monde - dont plusieurs milliers de chrétiens du Moyen-Orient - comptent sur Aleteia pour s'informer, trouver de l'inspiration et des encouragements. Soutenez cette édition par vos dons.