Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

L’émouvant poème d’un petit autiste de 10 ans

Ne stressons pas nos enfants
©michal-parzuchowski/unsplash
Partager

En avril 2016, le poème de Benjamin Giroux, 10 ans, a fait le tour des réseaux sociaux. Le garçonnet, atteint du syndrome d'Asperger, qui est une forme d'autisme, lançait un émouvant appel à l'aide.

Comment ne pas s’émouvoir devant les mots de ce petit garçon qui crie combien sa différence est parfois lourde et qui rêve d’un jour « où tout ira bien » ? Benjamin nous livre ici une formidable leçon de vie.

Voici la traduction du poème :

Je suis étrange, je suis original
Je me demande si tu l’es aussi
J’entends des voix dans l’air
Je vois que ce n’est pas ton cas et ce n’est pas juste
Je veux ne pas être triste
Je suis étrange, je suis original
Je fais comme si tu l’étais aussi
J’ai l’impression d’être un garçon dans l’espace
Je touche les étoiles et ne me sens pas à ma place
Je m’inquiète de ce que les autres pensent
Je pleure quand les gens rient, je me sens tout petit
Je suis étrange, je suis original
Je comprends maintenant que tu l’es aussi
Je dis ‘je me sens comme un naufragé’
Je rêve d’un jour où ce ne sera pas un problème
J’essaye de trouver ma place
J’espère y arriver un jour
Je suis étrange, je suis original.

 

Tags:
autisme
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]