Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!
Aleteia

Le repos dominical malmené à l’Assemblée

JEAN-LUC MELENCHON
Partager

Dans une récente intervention à l’Assemblée nationale, Jean-Luc Mélenchon, chef du groupe de La France insoumise, a fait l’éloge de la vie de famille.

Alors que les députés avaient conclu la séance de la veille à 2 heures du matin après le vote sur le glyphosate, Jean-Luc Mélenchon a pris la parole dans l’hémicycle le 31 mai dernier afin de dénoncer une « situation intenable ». À la tribune, il a pointé du doigt l’organisation aberrante des débats selon lui soulignant que de plus en plus ils se tenaient le week-end ou à des heures frisant l’indécence. Une organisation qui a inévitablement un fort impact sur la vie de famille des politiques, souligne-t-il.

 

Évoquant « les petits » qui attendent à la maison, le meneur de la France insoumise explique que « si on ne fait de la politique qu’avec des surhommes et des surfemmes qui sont capables de faire de la politique et de vivre sans vie de famille, enfermés nuit et jour dans un hémicycle, alors c’est petit destin pour la chose commune ». Un éloge finalement inattendu de sa part de la vie de famille.

https://twitter.com/abbeamar/status/1002431868346798080

Quelques heures plus tard, la section CFTC-Parlement s’inquiétait également du rythme et de l’organisation des débats dans un communiqué intitulé Assemblée nationale : le dimanche c’est repos !  : « La CFTC Parlement s’inquiète de cette situation anormale et des conséquences négatives qui en découlent. Outre les conséquences directes sur la santé et le moral des députés, des salariés et de leurs familles, tout est réuni pour que la Loi soit mal faite et le rôle de l’Assemblée nationale affaibli. »