Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !
Aleteia

Les vertus héroïques de Jean-Baptiste Berthier

JEAN-BAPTISTE BERTHIER
Jean-Baptiste Berthier (1840-1908)
Partager

Parmi les derniers serviteurs de Dieu, reconnus par l’Eglise pour leurs vertus héroïques figure le père Jean-Baptiste Berthier, originaire du Dauphiné, fondateur des Missionnaires de la Sainte famille.

Parmi les douze nouveaux serviteurs de Dieu, reconnus par le pape François pour leurs vertus héroïques, Jean-Baptiste Berthier (1840-1908) franchit une étape décisive vers sa béatification. Prêtre des Missionnaires de La Salette et fondateur des Missionnaires de la Sainte-Famille, le père Berthier a écrit de nombreux livres de spiritualité qui ont fait de lui un des auteurs religieux les plus lus de son époque en France.

Déclaré vénérable en 1953, Jean-Baptiste Berthier est né en 1840 à Châtonnay (Isère) et mort en 1908 à Grave dans le Brabant-Septentrional (Pays-Bas), où il a du s‘installer pour échapper à la forte hostilité du gouvernement de la IIIe république à l’égard des nouvelles congrégations. D’abord missionnaire de la Salette, il a voulu créer un séminaire pour les vocations tardives, mais ses supérieurs ont refusé. Il a alors décidé de créer une congrégation, sous le patronage de l’archevêque de Reims, le cardinal Langénieux, mais n’y parviendra qu’en 1895, sur approbation de l’évêque local. Les premières vocations ont été ordonnées en 1905.

De la Salette à la Sainte Famille…

Le père Berthier a été formé par les tout premiers missionnaires de Notre-Dame de la Salette, congrégation qu’il a rejointe dès son ordination en 1862. Très actif au sanctuaire auprès des pèlerins, actif comme prédicateur de missions, actif comme écrivain, il fut le premier à écrire un livre sur l’apparition de la Vierge Marie à La Salette-Fallavaux le 19 septembre 1846. « On peut dire que le Père Berthier est à l’origine du développement des Missionnaires de Notre Dame de la Salette en France et surtout au-delà de la France », affirment les Missionnaires de la sainte Famille.  C’est en effet à partir de la fondation par le Père Berthier, en 1876, de leur école apostolique à Corps, que leur Institut s’est développé et a été en mesure d’envoyer des missionnaires en Norvège, puis à Madagascar, en Amérique du Nord et du Sud, etc… Onze ans plus tard, les séminaires fondés par le Père Berthier comptaient plus de cent cinquante jeunes.

Il existe aujourd’hui près d’un millier de missionnaires de la Sainte-Famille dans le monde, répartis dans 23 pays dont le Brésil, Madagascar et la Papouasie-Nouvelle-Guinée. Mais c’est en Pologne surtout, où ils sont implantés depuis 1921, que se trouve leur terreau principal, réunissant 21 de leurs 77 maisons. Leur objectif est triple : Leur objectif est triple : être présence d’Église auprès de « ceux qui sont loin »; proposer les valeurs de l’Évangile aux familles; multiplier les vocations religieuses et missionnaires.