Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 18 juin |
Saint Grégoire Barbarigo
home iconActualités
line break icon

En Bosnie Herzégovine, les catholiques « systématiquement » discriminés

Franjo Komarica

Katolička Tiskovna Agencija

Isabelle Cousturié - Publié le 21/05/18 - Mis à jour le 21/05/18

Dans un entretien à l’AED, l’évêque du diocèse de Banja Luka, Mgr Franjo Komarica, dénonce « une lutte ouverte contre les catholiques », un peu plus de 20 ans après les accords de Dayton.

Certes, il n’y a plus de bruits d’armes en Bosnie Herzégovine. Mais la guerre continue et il règne dans le pays un « chaos incontrôlé » selon Mgr Franjo Komarica, l’évêque du diocèse de Banja Luka. Dans un entretien accordé à l’AED, l’association internationale Aide à l’Eglise en Détresse, Mgr Franjo Komarica tance le gouvernement bosniaque et la communauté internationale qui restent sourds aux appels de l’Église à condamner « à travers des mots et des actes », une situation qui a trop duré, et dans laquelle les catholiques souffrent d’une « discrimination systématique ».

Aujourd’hui, la Bosnie Herzégovine est toujours scindée en trois, entre les Croates, les Serbes et les Bosniaques. Or, de nombreux gouvernements étrangers ne considèrent que les Serbes et les Bosniaques qui « nourrissent toujours une réelle hostilité mutuelle », souligne l’évêque de Banja Luka, mettant ainsi de côté les Croates qui constituent le plus petit groupe ethnique. Ils « se retrouvent entre les deux fronts ».

Lutte ouverte contre l’Église catholique

Vingt ans après la guerre et les accords de Dayton, mettant fin à trois années d’affrontements interethniques, ces derniers ne bénéficient d’aucun soutien politique, juridique ou financier, et il est pratiquement impossible pour eux de reconstruire leurs maisons ou de trouver du travail. Ainsi, en République serbe de Bosnie, « deuxième entité » de l’État fédéral de Bosnie-Herzégovine qui couvre les régions nord et est, « seuls 5% des catholiques sont retournés dans leurs 69 paroisses ».


Head of Catholic Church in Bosnia, cardinal Vinko Puljic, stands next to a war damaged cross from one of churches in Bosnia, set up at Sarajevo city stadium, on June 4, 2015. The cross will be displayed during holly mass held by pope Francis during his visit to Bosnia. Pope Francis is to visit Bosnian capital on June 6, bearing messages of peace and reconciliation to nationally devided Bosnia. AFP PHOTO / ELVIS BARUKCIC / AFP PHOTO / ELVIS BARUKCIC

Lire aussi :
Bosnie-Herzégovine : l’exode massif des catholiques inquiète l’Église

La Constitution de la Bosnie-Herzégovine garantit pourtant la liberté religieuse. L’évêque de Banja Luka s’est encore rendu récemment auprès du représentant de l’OSCE (Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe, NDLR) mais sans rien obtenir. « C’est une lutte ouverte contre l’Église catholique », dénonce l’évêque qui déplore que la situation « dramatique » des catholiques au coeur de l’Europe soit si peu connue ou sous-estimée à l’étranger : « Quo vadis, Europa ? Quo vadis, chrétienté en Europe ? Comment communiquer nos valeurs chrétiennes à d’autres peuples si nous admettons une telle situation dans notre propre maison, en détournant le regard ? », s’interroge l’évêque auprès de l’AED.

Un évêque déterminé

Les Serbes sont plutôt orthodoxes et fortement influencés par la Russie. Quant aux Bosniaques, musulmans pour la plupart, ils se rapprochent de la Turquie et du monde islamique, créant des « mouvements centrifuges » non seulement néfastes pour le pays, mais aussi pour l’Europe, estime Mgr Franjo Komarica. C’est pourquoi, en tant que représentant de la plus ancienne communauté religieuse du pays, il est bien déterminé à continuer de se prononcer « en faveur de la vérité », convaincu, dit-il, que « se taire serait faire gagner les adversaires », ceux qui ont intérêt à entretenir cette situation.




Lire aussi :
Dix itinéraires chrétiens au cœur de l’Europe

Tags:
CatholiqueÉglise
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Mathilde de Robien
Après des infidélités et une séparation, comment Jésus a finaleme...
2
WEB2-MAYLINE-MIRACLE-EMMANUEL TRAN
Agnès Pinard Legry
La guérison de Mayline, le miracle attribué à Pauline Jaricot
3
Brother, Sister, Family
Edifa
Parents, évitez ces erreurs avec votre aîné
4
Agnès Pinard Legry
Les punchlines de Mgr Aupetit face à Jean-Jacques Bourdin
5
ROSE
Robert Cheaib
Avant de tomber amoureux, mariez-vous !
6
Camillla Haddad CHALDEAN
Lauriane Vofo Kana
Camilla, chrétienne de Mossoul, sauvée de Daech par une famille m...
7
Mathilde de Robien
La plus belle question à poser à votre conjoint le soir en rentra...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement