Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aleteia

En Pologne, une autoroute en chocolat !

WYLANA CZEKOLADA NA AUTOSTRADZIE
AFP/EAST NEWS
Partager

Un camion citerne transportant 24 tonnes de chocolat liquide s'est renversée mercredi sur une autoroute de la ville de Graboszewo, en Pologne.

On aurait dit une scène sortie tout droit d’un conte de fée… Hansel et Gretel, Baba-Yaga la grand-mère sorcière… Vous vous souvenez ? La Maison en pain d’épices ? Et bien, ce qui est arrivé en Pologne n’a pas la saveur du pain d’épices mais celle du chocolat qui a créé bien des remous en Pologne. Un camion citerne transportant 24 tonnes de chocolat liquide s’est renversée, le 9 mai, sur une autoroute, transformant la chaussée en un alléchant fleuve marron.

Le poids-lourd appartenant à un fabricant de friandises a heurté les barrières de l’autoroute A2 puis s’est couché sur le côté, bloquant la circulation dans les deux sens entre Września et Słupca, dans l’ouest du pays. Les raisons de cet accident sont encore inconnues. Le conducteur, à part un bras cassé, n’a pas subi de blessures graves. Il a été transporté à l’hôpital.

Le chocolat, pire que la neige

Sur place, il a fallu de nombreuses heures pour faire face à la situation quelque peu inhabituelle. Avant que l’autoroute ne soit complètement fermée, le chocolat a été répandu sur la chaussée par les roues des voitures, laissant des traces sur plusieurs kilomètres. Le nettoyage, entamé par des ouvriers armés de pelles, a dû être poursuivi avec une pelle mécanique. Le chocolat ayant durci à l’air libre, il leur a fallu appeler le producteur du chocolat.

« Le chocolat qui durcit, c’est pire que la neige », a expliqué Bogdan Kowalski, le commandant en chef des pompiers de Słupca dans une interview pour la chaine de télévision TVN24. Ensemble, ils ont convenu qu’il fallait recourir à des engins nettoyeurs haute pression avec de l’eau chaude pour décoller la nappe de chocolat. Evidement une opération qui a demandé plusieurs heures et obligé la police à dévier toute la circulation sur la route nationale.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]