Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 15 avril |
Saint Patern de Vannes
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Le Pape féminise la Congrégation pour la doctrine de la foi

SANTO UFFIZIO

Capture Youtube

Isabelle Cousturié ✝ - publié le 24/04/18

Pour la première fois, trois femmes font leur entrée comme experts au sein de la congrégation chargée de veiller sur les doctrines et enseignements catholiques

Trois femmes figurent pour la première fois parmi les cinq nouveaux experts nommés le 21 avril dernier au sein de la Congrégation pour la doctrine de la foi figurent, dont la Belge Laetitia Calmeyn, professeur au Collège des Bernardins (Paris). Ces trois femmes – Linda Ghisoni, Michelina Tenace, et Laetitia Calmeyn – sont deux mères de famille et une consacrée qui auront donc droit de regard et de réflexion sur les questions visant à promouvoir et protéger la doctrine et les mœurs conformes à la foi dans tout le monde catholique.

Le Pape n’a jamais caché son admiration. “Les femmes voient les choses autrement” et leur intuition et leur sensibilité “ne sauraient être ignorées” quand il s’agit de “prendre des décisions importantes, dans les divers domaines de l’Église”. Offrir aux femmes leur “juste place” dans l’Église, y compris dans la réflexion théologique, fait partie de ses projets de réforme au sein de la curie. “Une Église sans les femmes c’est comme le collège apostolique sans Marie”, avait-il déclaré dans l’avion qui le ramenait des JMJ de Rio, en 2013. En 2014, il a fait un premier pas en nommant plusieurs femmes au Conseil pontifical de la culture et à la Commission théologique internationale.




Lire aussi :
Les femmes dans l’Église : le Pape leur donne une tribune

LOsservatore Romano, le quotidien du Saint-Siège, relève le caractère historique de cette décision du Pape de nommer trois femmes comme consultantes au sein de la plus ancienne des neuf congrégations du Vatican.

Laetitia Calmeyn, 42 ans, vierge consacrée, est professeur au Collège des Bernardins. Membre du comité scientifique de la Nouvelle Revue théologique, fondée en 1869 par Jean-Joseph Loiseaux, un prêtre du diocèse de Tournai (Belgique), elle est spécialisée dans la théologie du corps de saint Jean Paul II. En 2016, elle est intervenue sur le thème « Les femmes dans la formation des prêtres », lors d’un Symposium organisé par la Congrégation pour la doctrine de la foi. Avant de se tourner vers la théologie, elle était infirmière en soins palliatifs à Bruxelles.

Linda Ghissoni, 52 ans, est sous-secrétaire du Dicastère pour les laïcs, la famille et la vie depuis novembre 2017. Elle a été juge pour les tribunaux ecclésiastiques romains et enseigne le droit canonique à l’Université pontificale grégorienne ainsi qu’au département de jurisprudence de l’Université de Rome III.

Michelina Tenace, 64 ans, est professeur de théologie à l’Université pontificale grégorienne où elle dirige le département de théologie fondamentale. Elle a étudié philosophie à Paris et a été diplômée en littérature étrangère à Rome. Docteur en théologie de la Grégorienne, elle a fait partie de la commission d’étude pour examiner le rôle des femmes diacres au début du christianisme.




Lire aussi :
Bientôt des femmes derrières les autels ?

Vatican News rapporte que les deux autres experts nommés à la Congrégation pour la doctrine de la foi sont le père Sergio Paolo Bonanni, professeur de théologie à la Grégorienne, et le père Manuel Jesús Arroba Conde, président de l’Institut Utriusque Iuris de l’Université pontificale du Latran.

Tags:
FemmesVatican
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Pave-Aleteia-Ictus-V2.png
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement