Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Aleteia

Prier son ange gardien à la messe, une évidence

anges
© Shutterstock
Partager
Commenter

Voici une petite prière à avoir sur soi pendant la messe pour la réciter après la communion et entretenir ses bienfaits avec l’aide de votre "cher ange" qui a tellement d'adoration pour le Verbe incarné.

Les anges gardiens sont une réalité très concrète. Ils inspirent images et pensées à leur protégé dès tout petit, et leur pouvoir d’intercession est infini. On a beau les délaisser de nos prières, ils sont là, au milieu des écueils et des périls, veillant sur notre âme et notre corps qu’ils savent si fragiles. Padre Pio, on le sait, les connaissaient très bien et invitait tous ceux qui venaient le voir à ne pas les oublier dans leurs prières. « Pour l’amour de Dieu, Écoutez-les ! », exhortait-il. « Ils sont invisibles, mais ce sont nos protecteurs pour la vie ». Ils sont même là pour intervenir et prier à notre place, quand nous ne le pouvons pas, procédant toujours de façon discrète, intime.

Et si vous saviez combien ils aiment aller à la messe avec leurs protégés. Et oui, parce qu’ils sont les grands adorateurs du Verbe incarné. Ils savent trop bien l’importance que revêt l’Eucharistie pour ces hommes que Jésus est venu sauver et ils le savent tellement bien qu’ils entourent l’hostie avec grande déférence. Cadre Pio, lui-même, connaissait cette déférence et lorsqu’il invitait à aimer la sainte Eucharistie il disait : « Allons recevoir le pain des anges avec une grande foi et une grande flamme d’amour ».

Cela fait très longtemps que la piété populaire désigne l’hostie sous ce nom-là. « Voici le pain des anges, il est le pain de l’homme en route, le vrai pain des enfants de Dieu », dit une vieille citation. Et c’est pourquoi il est conseillé d’avoir recours aux anges gardiens pendant la messe, spécialement à la communion. Ils aident à raviver dans les âmes la ferveur eucharistique. Et après la messe, à garder un cœur reconnaissant après le don de l’Eucharistie :

« Mon cher Ange,
je porte dans un vase infiniment fragile,
au milieu des périls et des écueils,
un trésor infiniment précieux, qui est mon Dieu.
Aidez-moi à le conserver avec une fidélité inviolable.
Soutenez-moi puissamment contre les attaques de l’ange des ténèbres,
qui ne manquera pas d’employer toutes ses ruses
et de faire tous ses efforts pour me l’enlever ;
et obtenez-moi, par vos prières,
tous les secours dont j’ai besoin pour en être éternellement victorieux.
Ainsi soit-il. »

Extrait de L’Ange conducteur dans la vie chrétienne, Malines, H. Dessain, 1894.

« Nos anges gardiens sont nos plus fidèles amis, parce qu’ils sont avec nous le jour, la nuit, dans tout le temps et dans tous les lieux », a dit le curé d’Ars dans un sermon pour honorer leur fête. N’oublions pas de leur témoigner notre reconnaissance le matin, le soir et … à la messe ! La persévérance est importante dans la pratique des prières, comme les prières d’intercession.

Retrouvez en images la hiérarchie des anges :

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]