Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 04 août |
Saint Jean-Marie Vianney
home iconActualités
line break icon

L’expression écrite n’a plus la cote chez les élèves

Child Doing Homework

Shutterstock

Marzena Devoud - Publié le 12/04/18 - Mis à jour le 12/04/18

Les élèves français rédigent trop peu en classe, selon une récente étude du Conseil national d'évaluation du système scolaire, rendue publique ce mercredi 11 avril.

Rédiger la suite d’une histoire, raconter des souvenirs de vacances, écrire un récit imaginaire… En expression écrite, les écoliers français n’excellent plus. La bonne vieille composition leur fait peur. C’est le résultat de l’étude du Conseil national d’évaluation du système scolaire (Cnesco) qui croise toutes les recherches existantes en la matière pour en tirer des recommandations.

« 40% des élèves de 3e ne rédigent pas ou très peu » quand ils sont confrontés à un sujet d’argumentation ou d’imagination pointent les auteurs de l’étude. Seul un tiers écrit « lisiblement » souligne par ailleurs l’enquête, qui plaide pour un apprentissage beaucoup plus approfondi et varié de la rédaction, dès les petites classes.


BRIDGE CARDS

Lire aussi :
Et si les élèves se mettaient au bridge pour être meilleurs en maths ?

Est-ce la cause du manque d’imagination, de l’écriture illisible ou de la mauvaise maîtrise de la conjugaison, de la syntaxe et de la ponctuation ? La majorité des élèves redoute ce type d’exercice traditionnel. Pourquoi ? Les auteurs du rapport du Cnesco expliquent que dès le début de l’école primaire, les activités de lecture l’emportent sur celles d’écriture. Les enseignants y accordent de moins en moins de temps.

Initier à l’écriture dès l’âge… de 4 ans

Parmi les dix propositions formulées afin d’aider les élèves à mieux rédiger, la première consiste à initier les enfants à l’écrit avant même qu’ils apprennent à lire et à écrire. Il s’agit dès la maternelle d’aider les petits enfants à bien formuler une phrase sur une ardoise avec des dessins, des lettres et des mots qu’ils connaissent déjà.

Le rapport souligne aussi la nécessité de continuer d’apprendre aux enfants très tôt le geste de l’écriture manuscrite. L’usage d’internet et des écrans est une des causes des difficultés des jeunes qui perdraient ainsi l’habitude de faire appel à leur imaginaire et d’écrire à la main.


SCHOOL CLASS

Lire aussi :
L’école obligatoire dès l’âge de 3 ans ?

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
I.Media
La mise en garde du pape François contre la « tentation idolâtre ...
2
Lauriane Vofo Kana
Un livre pour garder l’espérance en temps de covid se hisse...
3
C8 Messe 15 août
La rédaction d'Aleteia
La diffusion de la messe du 15 août sur C8 fait réagir
4
Jeanne et Jean Bodet - Bébé Cotignac
Lauriane Vofo Kana
Meurtris par quatre fausses couches, ils accueillent leur « bébé ...
5
Caroline Becker
Les cierges de Notre-Dame de Paris brûlaient-ils toujours au lend...
6
MESSE-TRIDENTINE
Timothée Dhellemmes
Traditionis Custodes : « L’occasion d’un rapprochement en v...
7
Lauriane Vofo Kana
Pass sanitaire : les processions mariales se tiendront-elles cett...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement