Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

La force de la rencontre et du témoignage

THE INCREDULITY OF SAINT THOMAS
Partager

Depuis le début de cette semaine, nous suivons pas à pas les premiers témoins de la Résurrection. « Ces rencontres entre Jésus et ces témoins sont pour nous une invitation à parcourir l’itinéraire spirituel qu’ils ont suivi», suggère Benoît XVI. En ce samedi de Pâques, il s’agit de mieux le saisir.

Petite révision : Pierre et Jean. Vous vous souvenez ! Le plus jeune — Jean — qui court plus vite et qui arrive le premier au tombeau mais n’y entre pas et Pierre — le plus âgé — qui, constatant le tombeau vide, « vit et cru ». « Ces deux disciples », précise le Pape émérite, « nous appellent à chercher le Seigneur avec un cœur simple et sincère ». Il y a aussi Thomas, qui ne croira pas tant qu’il ne mettra pas son doigt dans les plaies du Christ. « Jésus montre à Thomas ses blessures, non pour oublier la croix, mais pour la rendre toujours inoubliable », ajoute Benoît XVI. Et Jésus invite l’incrédule à le toucher, il veut qu’il soit un témoin direct de sa résurrection.

Comme Marie-Madeleine, comme Thomas et les autres apôtres, nous sommes appelés à être des témoins de la mort et de la résurrection du Christ. « Nous ne pouvons pas garder pour nous cette bonne nouvelle », poursuit le Pape émérite.

Force de la rencontre

La foi chrétienne naît de la rencontre avec une Personne, avec le Christ mort et ressuscité. « Dans notre existence quotidienne il existe de nombreuses occasions pour communiquer aux autres notre foi de manière simple et convaincue, si bien que leur foi peut naître de notre rencontre. Il est plus que jamais urgent que les hommes et les femmes de notre époque connaissent et rencontrent Jésus et, également grâce à notre exemple, se laissent conquérir par Lui. » Message de Benoît XVI reçu ?

Cet évènement qui a introduit une nouvelle dimension de vie, une ouverture de notre monde vers la vie éternelle, a changé l’existence des témoins oculaires. C’est une annonce que des générations entières d’hommes et de femmes tout au long des siècles ont accueilli avec foi et ont témoigné souvent au prix de leur sang », conclut-il.

Force du témoignage des martyrs

C’est justement sur cette annonce de la foi par les martyrs que le pape François s’arrête. Il parle des « chrétiens qui sont persécutés à cause de la foi. Aujourd’hui, au XXIe siècle, notre Église est une Église de martyrs ». Ce sont ceux qui aujourd’hui encore disent : « nous ne pouvons pas ne pas dire ce que nous avons vu et entendu ». Leur témoignage, poursuit notre Pape, nous donne la force, à nous dont la foi est parfois un peu faible, de témoigner cette foi que nous avons reçu, cette foi qui est le don que le Seigneur donne à tous les peuples ».

Mais ceci, précise François, « nous ne pouvons pas le faire par nous-mêmes. C’est une grâce. La grâce de la foi. Nous devons la demander chaque jour : « Seigneur, garde ma foi, fais-la grandir, que ma foi soit forte, courageuse. Aide moi lorsque, comme Pierre et Jean, je dois la rendre publique. Donne-moi le courage ». Joyeuse Pâques.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]