Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Aleteia

Daesh frappe au Pakistan : quatre chrétiens tués

PAKISTAN FUNERAL
BANARAS KHAN I AFP
Partager
Commenter

À Quetta, au Pakistan, le Lundi de Pâques a été endeuillé par une attaque terroriste revendiquée par l'État islamique, quatre chrétiens pakistanais ont été abattus par des tireurs non identifiés.

Mardi 3 avril, un communiqué de l’État islamique en Afghanistan et au Pakistan vantait les mérites de son « unité secrète de militants » qui était « parvenue à frapper de nombreux combattants chrétiens ». Il précise que les djihadistes leur ont tiré dessus avec des pistolets, que quatre d’entre eux sont morts avant de conclure que : « Tout le mérite en revient à Allah ».

Dans les faits, deux hommes à moto ont tiré sur une voiture dont les occupants, chrétiens, se rendaient au marché pour manger une glace après un repas de famille. Quatre sont morts, dont une femme. Par ailleurs, une petite fille de dix ans a été blessée, mais ses jours ne sont pas en danger. Les quatre défunts s’appelaient Pervaiz Masih, Tariq Masih, Imran Masih et Firdous Bibi.

Visés en raison de leur foi

Le quartier chrétien de la ville de Quetta, dans le sud-ouest du Pakistan, accuse le choc. À l’image d’un voisin, qui explique que Pervaiz Masih, le conducteur de pousse-pousse qui fait partie des victimes, vivait là depuis dix ans. Ses proches étaient venus lui rendre visite depuis Dubaï et Lahore, pour les fêtes de Pâques. « C’était des invités au Pakistan », dénonce-t-il.

Bien que l’État islamique n’ait pas apporté de preuve de son implication, le chef de la police locale, Moazzam Jah Ansari confirme qu’il s’agit bien d’un « acte de terrorisme ». La veille, Gul Hussain, membre de la communauté Chiite de Quetta avait lui aussi été abattu, dans des circonstances similaires. Des tireurs à moto avaient pris pour cible son véhicule avant de s’enfuir.

Les minorités religieuses sous pression

Les fêtes religieuses chrétiennes ou chiites sont devenues des cibles privilégiées pour les extrémistes musulmans au Pakistan. Dans le quartier chrétien de Quetta, on se souvient des deux explosions de Pâques 2016. Elles avaient été provoquées à l’aide de bombes artisanales et avaient fait 72 mort dans un hôpital de Quetta et 69 autres morts à Lahore. Plus récemment, une semaine avant Noël 2017, deux attaques suicides dans une église de Quetta avaient tuées 10 personnes et en avaient blessées 56.

La ville de Quetta, située aux frontières de l’Iran et de l’Afghanistan, est tout particulièrement gangrénée par les tensions religieuses. Des groupes comme l’État islamique, les Talibans et Al Qaïda attisent les tensions avec les chrétiens et les minorités Chiites.

Les chrétiens représentent moins de 2% des 200 millions de pakistanais, qui sont, à très grande majorité, musulmans sunnites. Le pays est classé parmi les pires au monde dans les Index de persécutions des chrétiens de l’Aide à l’Église en détresse et de Portes ouvertes.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]