Aleteia
Mercredi 28 octobre |
Saint Jude
Actualités

Stephen Hawking, le scientifique qui a rencontré quatre papes

PAUL VI

Twitter CasinaPioIV

Ary Waldir Ramos Díaz - Publié le 15/03/18

Décédé ce mercredi 14 mars à l’âge de 76 ans, Stephen Hawking a consacré sa vie à décrypter les secrets de l’univers. Athée mais membre de l’Académie pontificale des Sciences, l’astrophysicien a rencontré quatre papes au cours de sa vie.

« Regardez vers les étoiles et pas vers vos pieds. Essayez de donner un sens à ce que vous voyez, et demandez-vous ce qu’il fait que l’univers existe. Soyez curieux. » Cette curiosité insatiable aura guidé Stephen Hawking toute sa vie. Décédé ce mercredi 14 mars à l’âge de 76 ans, l’astrophysicien britannique s’était fait connaitre pour ses recherches sur les trous noirs ainsi que ses nombreux travaux de vulgarisation auprès du grand public.


MONKS SKY

Lire aussi :
Quand un astrophysicien rappelle ce que la science doit à l’Église

S’il ne s’est jamais déclaré ouvertement athée, Stephen Hawking avait théorisé la non-nécessité de l’intervention de Dieu dans la création de l’univers. « Tant que l’univers aura un commencement, nous pouvons supposer qu’il a eu un créateur. Mais si réellement l’univers se contient tout entier, n’ayant ni frontières ni bord, il ne devrait avoir ni commencement ni fin : il devrait simplement être. Quelle place reste-t-il alors pour un créateur ? », a-t-il ainsi écrit dans Une brève histoire du temps : du Big Bang aux trous noirs. Mais loin de s’éloigner de l’Église catholique, Stephen Hawking appréciait les échanges qu’il pouvait avoir avec des croyants, scientifiques ou non.

« Un scientifique d’une perspicacité admirable »

« Nous pleurons la mort de Stephen Hawking, un scientifique d’une perspicacité admirable, qui a été encore plus extraordinairement capable de donner un visage humain à la cosmologie et à l’astronomie », a déclaré le jésuite Guy Consolmagno, directeur de l’Observatoire du Vatican.

Membre de l’Académie pontificale des Sciences depuis 1986, Stephen Hawking a rencontré, dans sa vie, quatre papes : Paul VI, Jean-Paul II, Benoît XVI et François. Le premier pape à avoir rencontré Stephen Hawking fut Paul VI, en 1975, lors d’une réunion à l’Académie pontificale des sciences. Alors que le scientifique était âgé de 33 ans, Paul VI lui a remis la médaille Pie XI pour ses études sur les trous noirs. La dernière visite de Stephen Hawking au Vatican date du 28 novembre, où il a été reçu par le pape François.

STEPHEN HAWKING
Twitter Stephen Hawking @shawkingphysics

Lors d’entretiens accordés au chercheur Dominique Wolton, que ce dernier a publié dans un livre intitulé Politique et société, le pape François a répondu à ceux qui s’étonnent de cette proximité respectueuse entre un scientifique athée et le Vatican. Le souverain pontife soutient ainsi qu’il est nécessaire de « démolir les murs et construire des ponts » afin de s’assurer un vrai dialogue avec ceux qui pensent différemment. Au rationalisme exacerbé, les papes ont ainsi toujours répondu par le dialogue et la miséricorde.

STEPHEN HAWKING
OSSERVATORE ROMANO - AFP

Les papes, avec leurs gestes envers le scientifique, symbole du rationalisme moderne, ont démontré que la foi dépasse les divisions pour toucher le cœur de chaque personne en quête de réponse, qu’elle soit croyante ou non.

BENEDICTUS XVI
HO - OSSERVATORE ROMANO - AFP-AI

La photo ci-dessus de Benoît XVI posant sa main sur le front de l’astrophysicien dans son fauteuil roulant témoigne de l’amour chrétien avec lequel les papes ont approché ce scientifique hors norme. Ce geste révèle l’immatérialité de quelque chose qui ne peut être conceptualisé. En ouvrant le dialogue avec Stephen Hawking, les papes Paul VI, Jean-Paul II, Benoît XVI et François invitent chaque croyant à cheminer aux côtés des athées sans jamais oublier la fragilité de notre humanité commune.

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Tags:
sciences
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Domitille Farret d'Astiès
Elles ont appris à les aimer : ces ...
Camille Dalmas
Derrière la phrase du Pape sur les homosexuel...
Mathilde de Robien
Franz et Franziska Jägerstätter, un couple un...
Marzena Devoud
Le rituel matinal du pape François avant de s...
statue de femme les yeux bandés
Mgr Benoist de Sinety
Dans nos aveuglements, le diable montre son v...
belle mère et belle fille
Jeanne Larghero
S’embrouiller avec sa belle-mère en trois leç...
dessin caricature
Guillaume de Prémare
Terrorisme islamique : l’impasse du droit au ...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement