Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 01 décembre |
Saint Eloi
home iconActualités
line break icon

Doyenne des Français, sœur André fête ses 114 ans !

LUCILLE RANDON

France 3

La rédaction d'Aleteia - Publié le 12/02/18

De son vrai nom Lucile Randon, sœur André a fêté ce 11 février ses… 114 ans. Doyenne des Français en métropole, elle est entrée dans la Compagnie des filles de la charité en 1944, à l’âge de 40 ans.

C’est un nouveau record de longévité que vient de remporter sœur André. Devenue doyenne des Français l’année dernière, elle a fêté ce dimanche 11 février ses 114 ans. Interrogée par nos confrères de Var Matin, la religieuse s’est amusée d’une question sur le secret de sa longévité : « Houla ! Ce n’est pas mon secret ! Sinon, ça ferait longtemps que je ne serai plus là, je donne du mal à tout le monde… Non, il faut avoir un ange gardien… Et j’en ai un ! ».

Vingt ans comme gouvernante et institutrice

Née le 11 février 1904, à Alès, dans le Gard, Lucille Randon, s’est convertie en 1923 et a fait son catéchuménat au Cénacle de Paris, où elle reçut le baptême et la communion. Après plus de vingt ans passée comme gouvernante et institutrice, notamment auprès de la famille Peugeot, à Versailles, elle est entrée à l’âge de 40 ans, en 1944, dans la Maison des Filles de la Charité, située rue du Bac (Paris).


LUCILLE RANDON

Lire aussi :
La nouvelle doyenne des Français est une religieuse

Elle choisit alors de s’appeler André, comme son frère, qui a travaillé durant près de trente ans à Vichy, dans un hôpital qui s’occupait d’orphelins et de personnes âgées, et qui l’a hébergé quand elle était jeune. En 1945, elle est partie en mission à l’hôpital de Vichy pour servir quarante orphelins et des personnes âgées, durant 28 ans.

« Aimez-vous au lieu de vous détester ! »

Aveugle et désormais en fauteuil roulant, sœur André vit depuis 2009 dans une maison de retraite de Toulon (Var). Toujours vive d’esprit, la religieuse n’a pas hésité à donner aux Français un petit conseil pour vivre plus heureux : « Aimez-vous au lieu de vous détester ! », a-t-elle ainsi confié à Var Matin.

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
La rédaction d'Aleteia
Le Conseil d'État somme le gouvernement de ré...
Aliénor Goudet
La demande très spéciale que la Vierge Marie ...
CATHEDRALE NOTRE DAME DE PARIS
Caroline Becker
Découvrez l'intérieur de Notre-Dame de Paris,...
Mathilde de Robien
C’est aujourd’hui que débute la neuvaine nati...
messe avec masques
Agnès Pinard Legry
Les églises sont "des lieux de contamination"...
WEB2-JEAN CASTEX-AFP-000_8VX2FV.jpg
Xavier Patier
Messe à 30 personnes : le mépris, ça suffit !
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement