Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 21 septembre |
Saint Matthieu
home iconActualités
line break icon

Le conseil avisé du pape François pour s’adresser à Dieu

pope francis interview

You Tube - Tv2000it

La rédaction d'Aleteia - Publié le 09/01/18

Dans un nouveau livre à paraître, le pape François nous invite à parler à Dieu… comme à notre père.

Tout a débuté en août dernier lorsque Don Marco Pozza, aumônier de prison à Padoue, dans le nord de l’Italie, s’est rendu au Vatican afin d’interpeller le pape François sur la prière du Notre Père. De ces échanges ont été extraites huit vidéos, d’une dizaine de minutes chacune, diffusées d’octobre à décembre sur la chaîne italienne TV2000. De nombreux sujets sont abordés tels que Satan, la honte du péché… et notre « papa », Dieu. Aujourd’hui, ces réflexions sont à découvrir dans le livre Quand vous priez dites Notre Père (Bayard/ librairie éditrice vaticane).


general audience

Lire aussi :
Ce que le pape François dit de la nouvelle traduction du Notre-Père

« Le Notre Père me donne de la sécurité. Je commencerai par cela : il me donne de la sécurité, je ne me sens pas déraciné, je ne me sens pas orphelin, explique le pape François. J’ai un père, un papa qui m’apporte l’histoire, qui me fait voir la racine, qui me protège, me fait aller de l’avant et aussi un papa devant lequel j’ai le sentiment d’être encore un enfant, car Lui est grand, il est Dieu et le Christ nous a demandé d’être comme des enfants, détaille ainsi le pape François. Dieu offre la sécurité d’un père, mais d’un père qui accompagne, qui attend. Rappelons-nous les paraboles du chapitre 15 de l’Évangile de Luc : la brebis égarée, le fils prodigue… Un père qui, lorsque tu te repens de tes mauvais choix, de tes erreurs, et que tu prépares ce que tu vas dire, ne te laisse pas parler mais t’embrasse et te fête. Un papa qui prévient – “fais attention, tiens compte de ceci…” – mais qui te laisse libre de choisir. »

« Je crois qu’aujourd’hui, le monde a un peu perdu le sens de la paternité, rappelle encore le souverain pontife. C’est un monde malade d’“orphelinage”. Prononcer et entendre le “notre” du Notre Père signifie comprendre que l’on n’est pas enfant unique. Se sentir enfant unique est un danger que nous courons, nous, chrétiens. Non, non ; tous, même ceux qui sont méprisés, sont tous fils du même Père. Le Christ nous dit : les pécheurs, les prostituées, les exclus entreront tous avant vous dans le royaume des cieux. »


Pope Audience

Lire aussi :
Comment rencontrer le Pape en audience privée ?

Tags:
Pape François
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
I.Media
Mariage homosexuel, pilule, suicide assisté : un texte inédit de ...
2
Cerith Gardiner
Douze dévotions mariales pour douze circonstances de la vie
3
Raphaëlle Coquebert
« Marguerite-Marie Alacoque était une personnalité hors-norme et ...
4
Jeanne Larghero
Contraception : si c’est gratuit, c’est toi le produit !
5
Erick et Sylvie Pétard
Timothée Dhellemmes
[VIDEO] Attentats du 13 novembre : « Nos filles sont avec Dieu et...
6
Laurent Ottavi
Guillaume Cuchet : « Le catholicisme aura l’avenir qu’on voudra b...
7
Père Christian Lancrey-Javal
Esquiver, encaisser, répondre. La leçon de bo...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement