Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aleteia

Et si cette année je reprenais ma plume pour écrire mes vœux ?

WRITING CARD
Partager

Voici venue la nouvelle année, et comme tous les ans, il est de coutume de préparer des vœux que l’on fera parvenir à nos familles et amis. Avec tous les moyens disponibles, les formes sont multiples. Et si cette année, j’écrivais mes vœux à la main ?

Vœux de bonheur, de prospérité, de santé, d’amour, de succès… À l’occasion des fêtes de fin d’année, nous aimons avoir des pensées pour nos proches, ceux que nous côtoyons toute l’année ou bien même ceux dont on a moins de nouvelles. Il peut en effet s’agir d’une occasion de montrer qu’on pense toujours à eux.

Dans tous les cas, il y a de nos jours une multitude de choix quant à l’envoi de nos vœux. En effet, envoyer un message est devenu très rapide et simplifié avec le développement des technologies modernes. SMS et mails en tête ! Pourtant cette année, malgré tous ces moyens à disposition, il se pourrait que notre envie se porte plutôt sur notre stylo plume.

Petit retour sur quelques bonnes raisons d’envoyer des vœux manuscrits…

3 bonnes raisons d’écrire ses vœux à la main

On y met du cœur et du temps

Revenir à l’écriture de ses vœux à la main signifie forcément y consacrer plus de temps. Que l’on achète une carte ou qu’on la fasse soi-même, cela implique le temps d’y aller, de choisir puis, une fois rédigée, de l’envoyer par la Poste. A sa réception, le destinataire pourra ainsi apprécier le temps dédié à l’envoi de nos vœux.

Mais au-delà de ça, c’est l’intention, les idées mises dans les mots et la forme qui feront toute la différence. Le choix de la carte montre aussi l’implication émotionnelle : on met tout notre cœur afin de trouver quelque chose qui fera plaisir.

On peut faire preuve d’originalité

Si on dispose d’une âme créatrice, on peut très bien décider de personnaliser ou fabriquer la carte nous-même. À l’aide de photos, matériaux divers, il est possible d’envoyer des vœux très originaux. Les magasins regorgent d’idées diverses afin de surprendre nos destinataires avec des cartes de vœux spécialement rédigées et faites pour eux personnellement.

Un caractère unique

Du fait de cette originalité justement, cela procure à la carte de vœux un caractère unique et votre correspondant peut se sentir un peu privilégié. La carte a été pensée, choisie ou fabriquée, écrite et postée pour lui seul. Il pourrait ainsi décider de l’accrocher à un mur, le poser en évidence sur une commode, une façon de se rappeler de vous et votre intention qui l’a touché. Vous laissez une trace…

Les inconvénients des cartes de vœux par mail ou SMS

Des vœux impersonnels

Souvent standardisés, les cartes de vœux en ligne ou les messages envoyés lors des fêtes peuvent paraître impersonnels. Avec la technologie actuelle, on peut ainsi envoyer des messages préconçus, et souvent sans âme. C’est certes un gain de temps non négligeable pour l’auteur et une certaine économie car cela évite les déplacements, l’achat d’une carte et/ou de matériaux et l’envoi par la poste. Il est cependant difficile de ressentir autant le cœur mis dans un message virtuel que dans une carte faite par la main d’un ami.

Une solution de facilité

Aux yeux du destinataire, un SMS ou un email peut sembler être une solution rapide et peu coûteuse. Bien entendu, il est vrai que c’est l’intention qui compte, mais la forme peut laisser penser que la personne n’a pas vraiment voulu prendre le temps. Et que dire des SMS groupés, envoyés à tout son répertoire téléphonique ?

Une nature éphémère

Pour finir la plupart du temps, les vœux virtuels sont lus, puis effacés. Rien à voir avec de longues lettres ou de jolies cartes que l’on prend plaisir à rouvrir quelques années plus tard, empreints de nostalgie et de bons sentiments. De plus, les cartes virtuelles peuvent parfois se perdre en étant classées automatiquement dans les courriers indésirables et ainsi ne même jamais être ouvertes.

Autant de bonnes raisons de songer à reprendre notre plume cette année !

Tags:
nouvel an
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]