Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Chaussures de mariée : nos conseils utiles pour trouver la paire idéale

BRIDE
Shutterstock-Africa Studio
Partager

Robe de mariée, voile, accessoires… Pour compléter votre tenue de cérémonie, une belle paire de chaussures devra aussi faire partie de votre panoplie. Mais comment choisir vos chaussures de mariée ? Aleteia a fait le tour de la question pour vous aider à trouver chaussures à vos pieds.

Si les futures mariées ont souvent des idées bien arrêtées au moment d’investir dans leur robe, les chaussures sont un élément de la tenue de mariage souvent reléguer à tort, au second plan de leurs préoccupations vestimentaires. Ou alors, au contraire, elles constituent un achat coup de cœur pas toujours réfléchi, réalisé indépendamment de la tenue à laquelle elles devront s’associer.

Indispensables au moment des retouches couture, une paire de chaussures de mariée ne s’achète pas au hasard et doit répondre à quelques critères pour vous supporter avec allure et sans faire souffrir vos petits petons, tout au long de la journée de festivités. Avec les conseils avisés de Charlotte, conseillère de vente chez Pronuptia, Aleteia vous donne en 9 questions / réponses, toutes les clés nécessaires à l’achat de vos souliers de mariée.

Acheter ses chaussures de mariée avant ou après la robe ?

Si certaines ont hâtivement jeté leur dévolu sur une belle paire d’escarpins de créateur ou de grande marque avant même d’avoir choisi la robe dans laquelle elles se glisseront pour célébrer leur union, il est de loin préférable de penser aux chaussures après la tenue ! Cela facilitera le choix souvent cornélien de sa robe de mariée en boutique. En effet, associer une robe à une paire de chaussures alors qu’il va déjà falloir que vous trouviez le style et la forme de la pièce principale en passant de nombreux modèles de robe sirène, bohème, ou princesse, ne sera pas chose aisée.

Pour cette raison, il est vivement conseillé aux mariées de choisir leur robe avant les chaussures car c’est en fonction de son style et de sa longueur qu’il sera possible de choisir le modèle de chaussures le plus adapté. Si votre choix venait à se porter sur une robe courte, vous pourrez privilégier une jolie paire de chaussures à talons pour flatter la silhouette. A l’inverse, si la robe de mariée est longue ou bouffante et que l’on distingue peu les chaussures, les talons hauts n’auront rien d’obligatoire ou pourront être portés uniquement le temps de la cérémonie et du shooting photo.

Quelles caractéristiques doit réunir la paire idéale ?

Pour l’achat de vos chaussures de mariée, le confort devra normalement primer sur le style. Primordiale, la notion de confort est vraiment le point essentiel à prendre en compte au moment de faire votre choix. Souvenez-vous que le jour du mariage, vous devrez passer de nombreuses heures debout avec la paire sur laquelle vous aurez craqué. Pour une chaussure confortable, optez pour un modèle avec une bonne épaisseur de cuir à l’intérieur qui garantira également le maintien de votre pied.

Certains modèles incorporent des coussinets à la semelle intérieure, sous la plante des pieds et le talon, qui amortiront les chocs afin de vous garantir un confort supplémentaire ainsi qu’une plus grande aisance lorsqu’il faudra vous déplacer ou passer sur la piste de danse. Il est également conseillé d’investir dans du cuir plutôt que du tissu pour éviter les tâches ou les accrocs lors de déplacements dans l’herbe, dans les graviers ou en cas de pluie. Pensez aussi à accorder les nuances de blanc pour un résultat harmonieux.

Et si j’osais les stilettos ? Restez réaliste concernant vos aptitudes à marcher en talons. De vos habitudes découleront la hauteur de celui de votre chaussure de mariée. Le confort allant de paire avec l’équilibre, optez pour un talon de taille raisonnable plutôt qu’un talon haut démesuré qui pourrait vous faire perdre en prestance. Par ailleurs, la hauteur des talons jouera énormément sur la sensation d’inconfort au cours de la journée.

Pour vous préserver, préférez un talon de 5 à 6 centimètres de hauteur. Les chaussures dotées d’un plateau ou bien encore les modèles compensés ou à brides pourront être envisagés comme alternative par les moins aguerries. Sera à prendre en considération également au moment de votre choix, la taille du futur époux de façon à ce que côte à côte, chacun paraisse à son avantage.

Quel budget consacrer à sa paire de chaussures de mariée ?

Une fois encore, le prix d’une paire de chaussures de mariée est très variable.Chez Pronuptia, la gamme de chaussures proposée est relativement accessible allant d’une simple paire de ballerines crème élégante commercialisée 30 euros à une paire d’escarpins en cuir nacré qui sera vendue 90 euros.

Pour une paire de chaussures réalisée sur mesure en fonction des goûts de la mariée, la dépense sera plus conséquente, à savoir quelques centaines d’euros. Retenons qu’en moyenne, une mariée investit 200 euros dans sa paire de chaussures de mariage. Libre à chacune de fixer son budget chaussures en n’oubliant pas que sa valeur s’ajoutera aux frais engendrés par la robe, les bijoux, le voile, les accessoires et la lingerie. Pensez-y donc à deux fois avant de céder au coup de folie.

Chaussures de ville ou chaussures de mariée obligatoires ?

De plus en plus de mariées font le choix d’acheter une paire de chaussures qu’elles pourront reporter par la suite, privilégiant ainsi des modèles de tous les jours, plutôt qu’une paire issue d’une gamme conçue pour le mariage. Petits escarpins avec nœud, sandales mi-hautes ou bien encore talons de taille moyenne semblent connaître un franc succès. Côté coloris, le blanc pur a quant à lui disparu des rayons, laissant sa place à des teintes crèmes, des tons ivoires ou nude ainsi qu’à des nuances irisées ou pastel.

Peut-on se marier en chaussures plates ?

La tendance semble aller de plus en plus en ce sens. Exit les escarpins extravagants et exorbitants (à partir de 500 euros et jusqu’à plusieurs milliers d’euros la paire) de grandes marques telles que Jimmy Choo ou Christian Louboutin. Aujourd’hui, la basket s’installe en vedette aux pieds de nos mariées.

A paillettes, montantes comme les Converse, argentées ou bien encore accordées aux couleurs des tenues, les tennis sont à porter uniquement avec une robe longue et de préférence hors été pour ne pas souffrir davantage de la chaleur. Vu également, les mariées citadines qui adoptent la ballerine à petits talons, ou les babies travaillées à l’aide de strass, de cristaux ou de paillettes, et les mariées bohèmes qui misent quant à elles, sur de jolies spartiates ou des ballerines inspirées des chaussons de danse classique.

Acheter ses chaussures de mariée en boutique ou sur internet ?

Même si de nombreux distributeurs sur le web proposent chaque année, une gamme dédiée au mariage, la paire de chaussures de mariée s’achète obligatoirement en boutique pour trois raisons évidentes : le conseil, le prix et le résultat. De source sûre, tout comme pour l’achat de votre robe de mariée, s’adresser à des professionnels en magasin vous évitera bien des mauvaises surprises. De plus, en effectuant vos achats de mariage auprès de commerçants, il vous sera éventuellement possible de discuter les prix.

Pour permettre à leurs clientes de bénéficier d’un plus vaste choix de modèles, certaines enseignes n’hésitent pas à les orienter vers des boutiques spécialisées en équipements de danse. Cette solution permet de trouver des chaussures dont le confort a été étudié pour l’effort et offre aussi la possibilité de personnaliser sa paire. Pour une paire de chaussures de danse type escarpins ou salomés, comptez 100 à 300 euros en moyenne mais aussi deux à trois mois de délais pour récupérer vos chaussures sur-mesure.

Désormais plus rares qu’hier sur le marché, on peut également se tourner vers des artisans chausseurs, comme Mademoiselle Rose Création, créatrice et réflexologue parisienne qui propose aux futures mariées, une chaussure adaptée qui allie confort et esthétisme, confectionnée sur mesure en tenant compte de la morphologie des pieds. Modèle, teinte, hauteur du talon, accessoirisation, ce savoir-faire se moyenne à hauteur de plusieurs centaines d’euros la paire.

Quelles sont les bonnes associations tenues de cérémonie – chaussures ?

A chaque tenue, sa chaussure dédiée. En robe courte, les talons hauts seront indispensables pour allonger la jambe tout comme en ensemble pantalon ou en combinaison. A partir du moment où la robe de mariée laissera apparaître les chaussures, le talon haut sera de toutes les façons, de rigueur. 

En robe Sissi ou en robe princesse, tout vous sera permis mais les chaussures étant moins visibles, il y aura dans ce cas, beaucoup moins d’intérêt à investir dans une paire hors de prix. Dans le cas de la robe bohème, il faudra impérativement coordonner les chaussures à la tenue en tenant compte que plus la robe sera travaillée, plus la chaussure devra se faire discrète. On retiendra aussi toute l’importance des nuances en évitant par exemple de mixer un blanc perle avec un ivoire.

Quels sont les conseils à suivre avant de porter ses chaussures le jour de son mariage ?

Comme nous le rappelle avec humour, Peggy Mignot-Paillet dans son guide « Le mariage pour les débutants », lors de l’achat, n’écoutez aucunement ce vendeur qui essayera de vous vendre à tout prix ce modèle que vous venez de passer en vous disant qu’il finira bien par s’élargir. Pour s’assurer que la paire (de chaussures fermées) ira à vos pieds le jour du mariage, prévoyez plutôt ½ pointure au dessus pour être à l’aise. Par sécurité, procurez-vous une paire de demi-semelles à glisser dans vos affaires de secours au cas où la paire serait un peu trop large au moment de l’habillage.

En prévision du grand jour, les novices du talon pourront aussi s’infliger quelques séances d’entrainement à la maison pour s’habituer au port des chaussures. Une recommandation qui s’étendra à l’ensemble des mariées quelques semaines avant le mariage, afin que le cuir de la chaussure ait le temps de se faire.

Pour profiter de la fête, il vous est également possible d’envisager une seconde paire à chausser en choisissant un modèle de chaussures plus simple, plus bas, plus plat qui laissera vos pieds en paix pour le reste de la soirée.

Et pour les hommes, comment choisir la paire de chaussures du marié ?

Derbies ou richelieus pour les plus classiques, bottines, chelsea ou jodphur boots pour les plus aventureux, le choix de la chaussure devra tenir compte du coup de pied plus ou moins fort du marié mais aussi des accords avec les accessoires avec en tête, la ceinture. Les meilleures alliances : avec un costume marine, bleu clair ou gris, les chaussures pourront être marron foncé ou marron clair, bleues, noires…

Notre mise en garde, les chaussettes, à choisir un ton au-dessus ou en-dessous de la couleur du pantalon et un conseil, un peu d’originalité, sortez du noir, la couleur de chaussures privilégiée par la majorité des mariés…

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]